Louise voudrait savoir si tous les loups ont les yeux jaunes ? Geneviève Carbone, Ethnozoologue passionnée par les loups, a eu la chance de croiser ces deux petites lucioles obliques qui vous transpercent et semblent communiquer avec vous...

Tous les loups ont les yeux jaunes ?
Tous les loups ont les yeux jaunes ? © Getty / alexandrumagurean

Est-ce que tous les loups ont les yeux jaunes ? (Louise)  

Réponse de Geneviève CARBONE, Ethnozoologue, elle est la grande spécialiste du loup. 

"Les loups avaient et ont encore les yeux souvent jaunes, mais ils ne les ont pas tous. Cette couleur très jaune fauve des yeux du loup nous fait vraiment fantasmer, surtout quand il regarde de façon très directe, mais ils ont plusieurs couleurs d'yeux : parfois vert, bleu ou marron foncé...  Quand ils naissent, ils n'ont pas du tout les yeux jaunes, les louveteaux ont toujours des yeux un peu opale, un peu "pierre de lune", c'est un bleu très, très pâle, comme le bleu des yeux des bébés humains à la naissance..."

Les loups naissent avec des yeux qui ne sont pas jaunes et dans certains cas, ils le deviennent. 

"Je ne sais pas pourquoi cette couleur est particulièrement fascinante pour les gens. Le loup a des yeux fendus en oblique, pas très larges, avec des pupilles bien rondes. Ce qui reste très fascinant pour un zoologue, c'est leur capacité à voir la nuit, comme les chats. Qu'ils aient les yeux jaunes ou pas, les loups ont au fin fond de leur œil, un tissu particulier qu'on appelle le "Tapetum lucidum" qui leur permet vraiment de récupérer le maximum d'énergie lumineuse disponible dans la nature, donc il voit bien la nuit, pas dans l'obscurité totale, mais il n'a pas besoin de beaucoup de lumière pour voir.

C'est un animal diurne qui s'adapte à la nuit, souvent par contrainte, parce que cela lui permet d'échapper à une extrême présence humaine dans les milieux naturels, il est tranquille. Et aussi parce qu'il va chasser, on appelle cela venir au "gagnage", certaines de ses proies étant plus actives à la tombée de la nuit. Ils vont venir se nourrir en tout début de nuit, "entre chien et loup" où tout est gris, au crépuscule. Et puis en fin de nuit, à l'aube, ou à l'aurore, c'est le moment où les animaux bougent beaucoup." 

"Dans les films et les dessins animés, on voit les loups sous une grosse lune...! Il faut reconnaître qu'un loup qui se détache sur une énorme pleine lune, cela fait de très, très belles images, même si cela ne change pas grand chose pour le loup ! Pour nous, c'est vraiment associé à des transformations, à des métamorphoses. Cela renvoie aux éléments symboliques de notre mythologie européenne, qui sont très, très porteurs parce qu'on se transforme à la pleine lune, éventuellement en loup garou, les femmes ont des compétences particulières... Toute une enveloppe de symboles qui renvoie le loup à la nuit, à la lune, à la féminité, à la sexualité. Cela fait partie des légendes, de l'histoire, de la mythologie..."

Est-ce que l'escargot à un cœur ? (Clara)

Réponse de Jean-Claude BONNET qui a créé et dirigé l’unité hélicicole de l’INRA.  

"L'escargot a un coeur qui n'est pas complètement fermé. C'est un coeur dorsal, situé en arrière de l'appareil respiratoire, et il comprend un ventricule et une oreillette qui renvoient le sang dans les diverses régions du corps, c'est à dire aussi l'appareil respiratoire." 

L'escargot peut volontairement réguler les propres battements de son cœur. 

"Quand il est en pleine activité, son coeur va battre environ une vingtaine de pulsations par minute. Et lorsqu'il hibernera, il va réduire à cinq pulsations / minute. L'escargot hiberne toujours à la même époque, dans un même lieu géographique. Il s'enterre dans la nature, soit dans le sol, soit entre des pierres, soit entre des morceaux de bois pour se protéger du gel." 

Il faut savoir aussi que l'escargot est myope comme une taupe, sourd comme un pot et qu'il est la fois mâle et femelle !

Est-ce qu'à cause de toutes nos contructions, la terre est plus lourde qu’avant ?! (Zoé)

Réponse : André BRAHIC, Astrophysicien. Professeur à l’université Paris VII et directeur du groupe de recherche Gamma-Gravitation au CEA. On lui doit la co-découverte des anneaux de Neptune. Il faisait partie entre autres de l'équipe d'imagerie de la Sonde Cassini, il est décédé en 2016.

"Pas du tout, parce que le poids de ce qu'on construit sur la terre est totalement négligeable par rapport à la masse de la terre. Pour "faire" le soleil, il faut 1 suivi de 31 zéro kilogramme, des milliards de milliards de milliards de tonnes. Pour "faire" la terre, il faut un million de fois moins, cela fait tout de même 1 suivi de 25 zéros. 

Et qu'est-ce qu'un immeuble ou une construction ? C'est 1 suivi de 2 ou 3 zéros. Même si vous construisiez une pyramide de 200 mètres de hauteur avec une pierre extrêmement dure, et que vous en posiez une tous les 500 mètres partout sur la terre, on ne verrait aucune différence. C'est une fraction d'un milliard, c'est un milliardième de milliardième de milliardième de milliardième de kilogramme."

Autrement dit, le poids de ce qui est à la surface des êtres vivants, des constructions, des pyramides, des monuments, des montagnes, est totalement négligeable par rapport au reste de la terre. 

"Preuve en est, la terre est bombardée tous les jours par des dizaines de milliers de tonnes de météorites, des cailloux arrivent sans arrêt sur terre. Donc, on rajoute tous les jours des milliers de tonnes sur terre. Mais ces cailloux frottent dans l'atmosphère, ils brûlent, ils se désintègrent avant de toucher la surface. De temps en temps, il y a un bout qui atteint la surface qu'on appelle "une météorite". Ça ne change pas la masse de la terre."

"Le monde est en perpétuelle transformation. Il y a une notion importante qu'il faut dire aux enfants : l'atmosphère, l'air que nous respirons, est une partie de nous-même. Si tout le monde mourait sur terre, si tous les animaux, tous les êtres vivants disparaissaient, l'atmosphère changerait complètement. C'est pour cela que les hommes doivent être solidaires. Polluer l'atmosphère, c'est vous polluer vous même, donc ce n'est pas bien ! 

📖 LIRE | "De feu et de glace - Planètes ardentes" d'André Brahic, éditions Odile Jacob

Les invités
  • Geneviève CarboneEthnozoologue, spécialiste du loup
  • Jean-Claude BonnetChercheur en héliciculture. A créé et dirigé l’unité hélicicole de l’INRA.
  • André BrahicAstrophysicien. Professeur à l’université Paris VII et directeur du groupe de recherche Gamma-Gravitation au CEA.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.