Qu'est-ce qui peut nous passer à s'exiler ? La guerre, c'est une raison très bonne raison. Mais aussi le besoin de changer d'air, de job, de milieu… Et la température - comme les retraités canadiens qui partent en Floride.

Si vous êtes par exemple de l'autre côté de l'océan, pour refaire votre vie, et qu'un soir après quelques mois, vous réalisez que vous étiez mieux chez vous, en France. Et que vous vous mettez à pleurer en disant "Mais quelle connerie j'ai fait de tout plaquer pour venir dans ce pays au milieu du froid, des conifères et des orignaux ", le jour où vous pleurerez seul dans votre chambre en pensant au passé, ben dites vous que c'est de votre faute, vous aviez qu'à rester en France. Parce qu'on n'a beau dire, "Ça ne vaut pas la peine de laisser ceux qu'on aime pour aller faire tourner des ballons sur son nez ".

La Complaine du phoque en Alaska par Beau Dommage en live, en 1975

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.