A proximité du cimetière, au 10 avenue du Père-Lachaise dans une brasserie, Jacques Sirgent vient d'inaugurer un musée hors du commun mais passionnant et peut être même inquiétant : le musée des vampires !

Le musée des vampires à Paris, ici en 2005, vient de rouvrir à proximité du cimetière du Père-Lachaise.
Le musée des vampires à Paris, ici en 2005, vient de rouvrir à proximité du cimetière du Père-Lachaise. © Getty / Xavier ROSSI / Contributeur / Gamma-Rapho

C'est au fond d'un café, en face de l'entrée Gambetta du cimetière du Père-Lachaise, que Jacques Sirgent à (ré)installé son Musée des vampires et monstres de l'imaginaire. Une exposition temporaire. Une sorte de cabinet de curiosité étrange et singulier.

C'est dans les légendes et pratiques vampiriques du 19e siècle que ce spécialiste de littérature gothique anglo-saxonne est allé puiser son inspiration. 

Tableaux, livres anciens, poupées, masques et accessoires divers et variés, voilà ce qu'expose Jacques Sirgent, comme ce piège à loup garou qui date de la fin du 19e siècle et qui vient de Serbie :

Jacques Sirgent et son piège à loup garou provenant de Serbie
Jacques Sirgent et son piège à loup garou provenant de Serbie © Radio France / Stéphane Cosme

Parmi les centaines d'objets que ce passionné collectionne depuis l'enfance, ne manquez pas la machine à écrire de l'auteur de Dracula, Bram Stoker, ou les affiches dédicacées par les acteurs qui ont interprété le vampire au cinéma.

"Ce qui m'impressionne, explique Jacques Sirgent, c'est que cette légende ait traversé les siècles. J'aime le symbole que véhicule la légende du vampire"

L'amour ne meurt jamais. La seule manière de vivre un amour éternel, c'est d'être vampire.

Infos pratiques

  • L'adresse : 10 avenue du Père-Lachaise, au café le Bear
  • Jacques Sirgent propose également des visites guidées du cimetière du Père-Lachaise (06 20 12 28 32)
Les invités
  • Jacques Sirgentvampirologue, auteur d'ouvrages sur le vampirisme et traducteur de "Dracula" de Bram Stoker
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.