Tout au long de l’été sur France Inter vous allez découvrir ou redécouvrir les femmes qui ont marqué l’histoire du sport. Des femmes engagées, rebelles, subversives et parfois scandaleuses. Aujourd’hui, il s’agit de la plus grande championne du MMA : Ronda Rousey.

Ronda Rousey affrontait en 2015  Cat Zingano (short bleu)
Ronda Rousey affrontait en 2015 Cat Zingano (short bleu) © AFP / Harry How / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Avant de devenir à 33 ans l’une des stars du catch aux Etats-Unis, Ronda Rousey a été médaillée de bronze de Judo en 2008 aux jeux olympiques de Pékin. Sur les traces de sa mère, première américaine championne du monde de judo en 1984. Un destin hors normes pour un enfant quasiment mort-né, le cordon ombilical autour du cou, qui apprend à lire très tard à l’âge de 5 ou 6 ans. Ronda Rousey perd très tôt son père. Ce dernier, qui souffre d’une maladie rare aggravée après un accident de luge, se donne la mort quand Ronda a 8 ans. Ce père qui croyait tant en elle. Il lui avait annoncé un destin de championne olympique.

On allait souvent près de l’étang pour faire des ricochets. Et un jour… il y est allé et s’est suicidé en reliant un tuyau au pot d’échappement.

Le chagrin s’est transformé en force tout au long de sa carrière. Au point que Ronda Rousey devient la première femme à combattre en MMA, cette discipline fait d’un mélange d’arts martiaux et qui réunit les adversaires dans une cage. Pour Johnny Frachet, le référent technique du MMA à la fédération française de boxe, Ronda Rousey est un vrai phénomène. Elle enclenche le développement du MMA au féminin.

Ronda Rousey est un vrai phénomène. Elle enclenche le développement du MMA au féminin

Ronda Rousey victorieuse (justement du match de 2015 avec Cat Zingano, cf photo plus haut)
Ronda Rousey victorieuse (justement du match de 2015 avec Cat Zingano, cf photo plus haut) © AFP / Harry How / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Ronda Rousey est devenue plus qu’une star, un phénomène, une légende de son sport pour nombreuses jeunes filles. Au point que Netflix lui a consacré un documentaire comme c’est le cas pour le légendaire basketteur Michael Jordan. Un film intitulé « Dans les Yeux de mon père ».

Ronda Rousey n’est pas engagée dans la cause féministe. Mais elle souhaiterait que les journalistes arrêtent une bonne fois pour toute de préciser qu’un championnat ou une compétition est féminine alors qu’ils ne le font jamais pour les hommes.

Aller plus loin

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.