Embauche des proches, réserves parlementaires, pantouflages, activités de conseils... comment les candidats envisagent-ils de mettre de l'ordre dans les pratiques des élus ?

L'Assemblée Nationale
L'Assemblée Nationale © AFP / Gilles Targat

Avant-hier, Nicolas Dupont-Aignan a dévoilé sa charte éthique.Parmi ses 10 propositions : casier judiciaire vierge pour tout candidat à une élection, renvoi systématique de tout ministre mis en examen, suppression de la réserve parlementaire réaffectée aux petites communes. Dupont-Aignan a soumis cette charte à signature de ses 10 concurrents, aucun ne l'a paraphée pour l'instant.

Pas d'embauche d'un proche, pas d'activité de conseil

Emmanuel Macron promet une grande loi de moralisation de la vie publique. Il veut aussi un casier judiciaire vierge et interdire aux parlementaires d'embaucher des membres de leur famille ou d'exercer une activité de conseil. Ce sont les trois mesures choc que proposent également Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon.

Le candidat socialiste souhaite aussi que les candidats à la présidentielle publient les noms de ceux qui donneraient plus de 2500 euros pour la campagne "avec leur accord".

Pas d'embauche d'un proche, pas d'activité de conseil ? C'est François Fillon qui est visé. Le candidat de la droite propose de rendre publics les éventuels liens de parentés entre parlementaires et collaborateurs, il veut "inciter" l'Assemblée et le Sénat à améliorer les mécanismes de contrôle interne.

Mettre les parlementaires au régime

Marine Le Pen veut supprimer la réserve parlementaire, mais ne fait pas d'autre proposition. Plusieurs candidats veulent mieux contrôler les remboursements de frais de représentation des parlementaires. Mélenchon, Hamon, Macron proposent qu'ils se fassent sur justificatifs. Macron, Hamon, Dupont-Aignan veulent mettre fin au pantouflage, ces allers-retours entre fonction publique et privé.

Jean-Luc Mélenchon qui nommera un "haut commissaire contre la corruption", souhaite l'inéligibilité à vie pour un élu reconnu coupable de ces faits, comme François Asselineau. Jacques Cheminade veut interdire l'exercice d'une profession en même temps qu'un mandat.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.