L'accusé du jour était l'écrivain Georges-Jean Arnaud - mais Pierre Desproges n'est pas venu pour parler de lui, mais plutôt du fait qu'il s'est fait couper les cheveux. Et - c'est à peine croyable ! - son gentil capilliculteur n'a pas dit un mot.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.