Une activité on ne peut plus sérieuse et qui pourrait même se révéler dangereuse.

En étudiant les éclairs, les scientifiques espèrent  mieux comprendre la virulence des orages et comment ils se propagent.
En étudiant les éclairs, les scientifiques espèrent mieux comprendre la virulence des orages et comment ils se propagent. © Getty

En raison du changement climatique, on constate que les orages sont de plus en plus nombreux et de plus en plus violents. En étudiant les éclairs, les scientifiques espèrent mieux comprendre la virulence des orages et comment ils se propagent.

Une campagne de mesure d’éclairs a été organisée il y a quelques semaines au dessus de la Corse par le CNRS et l'Université Toulouse III - Paul Sabatier, avec le soutien du CNES et de Météo-France.

Cette campagne de mesures inédite, dirigée par le physicien Eric Defer, fait partie du projet Exaedre dont le but est de caractériser les propriétés des nuages d'orage et l'activité électrique qui s'y développent. Elle implique de nombreux laboratoires de recherche.

Les scientifiques sont partis au plus près des éclairs et c’est impressionnant ! Cette campagne permettra de comprendre les processus à l'origine des éclairs et leurs liens avec les nuages d'orage.

Mieux comprendre les éclairs permettra également d’améliorer les prévisions ; d’autant plus que les orages d’aujourd’hui sont potentiellement plus électriques.

Pour plus d'informations, voir le communiqué du CNRS.

Les invités
  • Eric DeferChargé de recherche au CNRS au sein l'équipe AOC (Atmosphère Océan Couplage) du Laboratoire d’aérologie (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) à Toulouse
Programmation musicale
  • Paolo Conte
    Paolo ConteCome diLabel : EASTWEST1996
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.