Fabienne Chauvière accueille le géologue Patrick De Wever .

Radiolaire
Radiolaire © Radio France / Crucella mijo De Wever, radiolaire du Jurassique (180 millions d'années), Turquie. © P. DeWever

Dans les entrailles de la terre, se cachent de très vieux monuments, façonnés par la nature et le temps. Certains hommes sont capables de les trouver… et de les faire parler. Ces pierres, issues de temps très reculés ont beaucoup de choses à raconter : des histoires fabuleuses, de mers et des montagnes qui se déplacent, de territoires peuplés d’espèces aujourd’hui disparues.

Patrickde Wever , est un de ces experts. Il est capable d’arracher aux vestiges de la Terre leurs plus vieux secrets.

Ce Géologue, Professeur au Muséum d’Histoire naturelle voit le monde en 4 dimensions. Lorsqu’il regarde un paysage, il sait tout de suite à quoi il ressemblait aux commencements…

Il aime fréquenter le nord de la Bretagne où des roches de plus de 2 milliards d’années sont accessibles à tous. Il aime aussi les bords de cratères, les massifs montagneux, et les régions vinicoles… car le mariage des vignes et des cailloux peut donner naissance à des vins merveilleux auxquels il n’est pas insensible.

De taille moyenne, Patrick de Wever , est souvent coiffé d’un beau chapeau de cuir brun, qui lui va très bien. Dans la besace qui ne le quitte pas, un marteau de géologue, un carnet, et un ordinateur, qu’il ouvre dès qu’il a 5 minutes.

En écoutant ce bavard impénitent bourré d’humour, on peut être pris de vertiges, car, L’échelle des temps géologiques est immense.

C’est d’ailleurs parce que nous avons du mal à faire la différence entre les milliers, les millions et les milliards d’années que Patrick de Wever a écrit « temps de la terre, temps de l’Homme », paru chez Albin Michel.

Patrick de Wever adore partager ses connaissances, étonner et parler de ce qu’il aime.

Et ce qu’il aime, c’est la géologie…

Les liens

Site officiel du Muséum national d'Histoire naturelle

Radiolaires

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.