Au menu des "Savanturiers" : la recherche extra-terrestre, des poissons dans le Sahara, les problèmes de communication avec notre partenaire ou nos proches (enfin) expliqués, des oiseaux qui regardent la télévision choisissent mieux leurs aliments

Une étude montre que plus vous êtes proche de quelqu'un et plus la commuication se fait mal
Une étude montre que plus vous êtes proche de quelqu'un et plus la commuication se fait mal © Getty

Apportez votre aide à la recherche extraterrestre

Seti est un institut spécialisé dans la quête de civilisations extraterrestres. Les chercheurs du Seti traquent des signaux radio venus d’ailleurs. Des milliers d'heures d'observations ont été réalisées, sur des milliards de canaux de fréquence. Et rien. Les chercheurs ne se découragent pas pour autant.

Ils viennent de mettre à la disposition du public près de deux pétaoctets de données issues de la région centrale de notre Voie lactée. Ces données sont brutes, pour la plupart. Les chercheurs espèrent que des passionnés, en les examinant, trouveront des signes venus de l’espace, ou encore un phénomène naturel encore inconnu. Les astronomes pensent que si une civilisation avancée voulait placer une balise, elle la mettrait au centre de la voie lactée, qui est dense en étoiles. C’est pour cela que les recherches se concentrent sur cette région. Collaborez au Breakthrough Initiative en fouillant les deux pétaoctets de données mis à disposition par le Seti. 

Image d'illustration d'un OVNI et d'un hélicoptère volant au-dessus des arbres.
Image d'illustration d'un OVNI et d'un hélicoptère volant au-dessus des arbres. © AFP / KTSDESIGN / BIBLIOTHÈQUE DE PHOTOS DE SCIENCE / KTS

Il y a 10 000 ans, le Sahara regorgeait de poissons

L’étude vient d’être publiée. Des scientifiques ont examiné plus de 17 000 fossiles découverts dans le sud-ouest de la Libye, et ils en ont déduit que le Sahara, était il y a des milliers d'années particulièrement humide, et plein de vie. Les fossiles racontent que la faune était diversifiée et que des groupes d'humains s’y étaient établis. Des traces de découpes et de brûlures ont été retrouvés. Des animaux étaient consommés, les poissons tilapias semblaient appréciés, puis ont été cuisinés des  poissons-chats. Ils peuvent respirer de l'air et survivre dans des eaux peu profondes. Le Sahara s’est asséché petit à petit.

Plus vous êtes proche de quelqu'un, moins vous êtes susceptible de l'écouter attentivement

Parler avec un proche influencerait notre écoute, et notre capacité à délivrer un message clair. Il parait que nous surévaluons notre aptitude à être compris par notre partenaire ou par nos proches. Des scientifiques américains ont demandé à plusieurs couples assis dos à dos d'interpréter des phrases ambiguës de l'autre, puis de faire le même exercice avec un ou une inconnue.

Les couples ne se transmettaient pas les messages efficacement. Certains inconnus arrivaient même à comprendre avec plus de justesse la pensée de l'un des membres du couple. Quand on parle à un proche, on ne s’occupe pas du contexte, on pense qu’il le connait ou que l’on peut être compris à demi-mot. On en demande peut être trop à son interlocuteur.

Les oiseaux qui regardent la télévision choisissent mieux leurs aliments

C'est ce qu'une équipe de chercheurs de l'université de Cambridge démontre dans une étude publiée il y a 10 jours. On a montré à des mésanges des vidéos de leurs congénères en train de se nourrir. Les victuailles étaient de petits flocons d'amandes dans des sachets. Une petite croix était imprimée à l'extérieur des paquets savoureux, les paquets au goût amer étaient marqués d'un carré. Sur la vidéo, on voit que quand les mésanges tombaient sur des aliments amers, elles manifestaient des réactions de dégoût classiques : elles s'essuyaient le bec et secouaient la tête. 

Les scientifiques ont proposé aux "oiseaux observateurs" les deux types de nourriture qu’ils avaient vus dans les vidéos. Les mésanges bleues et charbonnières qui avaient regardé les vidéos ont mangé beaucoup moins de paquets "dégoûtants". En regardant d'autres oiseaux, les mésanges comprennent quels sont les meilleurs aliments et cela les aide aussi à éviter les proies toxiques. Je ne sais pas si on peut aller jusqu’à conseiller de mettre une télé devant les nids…

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.