Des chercheurs japonais ont utilisé un supercalculateur pour modéliser le comportement des gouttelettes émises par des individus assis autour de la même table.

Les diners et les déjeuners sont moins nombreux mais quand ils ont lieu, où se mettre à table ?
Les diners et les déjeuners sont moins nombreux mais quand ils ont lieu, où se mettre à table ? © Getty / martin-dm

Une étude, menée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies aux États-Unis a montré que souvent, les personnes testées positives à la Covid-19 avaient dîné au restaurant dans les deux semaines précédant leur test. Les chercheurs japonais se sont donc intéressés à la transmission entre convives assis à la même table et qui discutent sans masques.

Le risque est différent selon la place occupée. Le convive qui est en face reçoit à peu près 5 % des gouttelettes émises. Celui qui est assis en diagonale 1% mais, celui qui est assis à côté reçoit 25% de gouttelettes quand la personne tourne la tête pour lui parler. 

Les chercheurs ont simulé la projection de gouttelettes selon l’humidité de l’air. Avec un taux d’humidité de 90%, seulement 2% des gouttelettes produites en toussant atteignent une personne assise en face à près de deux mètres. Les chercheurs conseillent donc l'utilisation d'humidificateurs pour réduire la transmission lorsque l'aération n'est pas possible.

Certains arbres préfèrent vivre en ville

Une équipe de chercheurs canadiens a découvert que certains arbres des grandes villes, comme l’érable rouge, sont plus sains en milieu urbain. Ils semblent même profiter des charges nutritives très élevées que l’on retrouve dans les écosystèmes urbains.

Le béton, présent en très grande quantité en ville, contient du calcium, du magnésium et de l’aluminium. Lorsque ce béton se décompose, les minéraux deviennent des sources de nourriture pour les végétaux. Les dépôts d’azote, en raison des fumées des tuyaux d’échappement des véhicules, permettraient aussi de contribuer à la croissance des érables rouges. Mais où va le monde ? 

Pour sprinter comme Usain Bolt, il faut avoir le bon fessier

C’était aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2008. Un chercheur a compris ce qui pourrait expliquer la différence entre les bons et les très bons sprinters.

Un professeur spécialiste en préparation physique et mentale pour la fédération britannique d'athlétisme s’est posé la question suivante : de quoi a besoin un athlète pour faire la différence et courir encore plus vite que ses adversaires ? Et ce scientifique a trouvé la réponse

Grâce à des IRM pratiquées sur différents types d'hommes, les chercheurs ont mesuré vingt-trois muscles de la partie inférieure du corps. Leur découverte la plus surprenante, concerne le muscle grand glutéal, dont le volume est supérieur de 45% chez les sprinters de haut niveau.

Ce muscle grand fessier relie la jambe au tronc. Et lorsqu’il est musclé, il est plus volumineux, le coureur peut générer plus de puissance, et accroître sa vitesse. Ces résultats pourraient "avoir un impact sur les méthodes des coaches et des nutritionnistes". 

Le chercheur a annoncé qu’il allait maintenant se consacrer aux sprinteuses. 

Une peinture extra  blanche

Un nouveau type de peinture blanche développé par des chercheurs américains serait capable de réfléchir plus de 95% de la lumière solaire, et rafraîchir des bâtiments ce qui limiterait l’utilisation des climatiseurs.

Dans leur “recette”, les chercheurs ont utilisé du carbonate de calcium. Cette peinture contient aussi  environ 60% de particules de tailles différentes. C’est très technique !

La lumière du soleil est un large spectre de longueurs "d’onde", et chaque taille de particule ne peut diffuser efficacement qu’une seule longueur d’onde. 

La peinture a été testée. Et sous le soleil, les surfaces peintes sont presque 2 degrés plus fraîches que la température ambiante.

Les chercheurs pensent que cette nouvelle peinture qui n’est pas encore commercialisée, pourrait aider à refroidir les immeubles d’habitation, mais aussi les data centers, ces immenses centres de données qui nécessitent de grandes quantités d’énergie pour se rafraîchir.

L'équipe
Contact
Thèmes associés