Selon Pascal Jean Lopez, chercheur CNRS au Muséum national d’Histoire naturelle, on y trouve des merveilles...

Caniveau, photo prise en Allemagne, Hambourg
Caniveau, photo prise en Allemagne, Hambourg © Getty / Tom Shower / EyeEm

Ce chercheur s’intéresse à une vie foisonnante et insoupçonnée : tout ce qui est sous l’eau. Le hasard l’a poussé à mettre les mains dans les  caniveaux.

Ce n’est pas toujours ragoûtant un caniveau. Pourtant, il y a trouvé des merveilles. Pascal Jean Lopez a la dégaine tranquille : il déambule dans Paris quasiment en bras de chemise malgré le froid qui commence à mordre. Sa passion : les diatomées. Ce sont des micro-algues qui produisent plus d’un quart de l’oxygène que nous respirons.

Peut savoir si son caniveau abrite des diatomées ?

Très facile : si l’eau du caniveau est un peu marron ou verte, c’est qu’elle est pleine de diatomées, qui traitent probablement nos détritus urbains. Les caniveaux sont un monde à explorer. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.