A tel point qu'ils sont plus violents que les méchants...

Super-héros lourdement armés
Super-héros lourdement armés © Getty

Dans Batman ou X-Men, il y a des bagarres, des tortures et des meurtres… et leurs auteurs sont souvent des personnages « gentils ».

Une équipe de chercheurs américains a étudié 10 films de super-héros sortis en 2015 et 2016. Les soi-disant gentils sont à l’origine de 1021 scènes de bagarres, 168 meurtres et 144 actes de torture. Les méchants quant à eux sont responsables de deux fois moins de violences. Et ils sont moins sanguinaires : ils préfèrent détruire des objets.

Les chercheurs ont aussi relevé que les personnages masculins sont cinq fois plus virulents que les personnages féminins… et cela pourrait renforcer les stéréotypes. Pour les scientifiques, ces films peuvent être vus par les enfants, mais en famille, afin de pouvoir en discuter.

Les Gaulois embaumaient la tête de leurs ennemis 

Des archéologues et des chimistes viennent d’en apporter la preuve.

En 60 avant Jésus Christ, l’historien Strabon écrivit que les Celtes avaient pour coutume de couper la tête de leurs ennemis, et de les embaumer avant de les exposer devant leurs maisons. Des archéologues du CNRS et de l’université de Montpellier, associés à des chimistes de l’université d’Avignon, ont effectué des analyses sur des fragments de crânes humains retrouvés sur un site de fouilles du Gard. Et effectivement « les examens ont révélé que ces restes ont été embaumés ».

Les ennemis étaient des Romains, des Maures, des Grecs ou même d’autres Gaulois. La pratique de décollation des têtes des ennemis vaincus visait à affirmer la puissance des soldats celtes. L’embaumement était destiné à « embellir » le trophée tout en diffusant une odeur parait-il agréable. On préfère encore les décorations de Noël…

En 1972, une tempête solaire a probablement fait exploser des dizaines de mines

Certaines opérations militaires du Vietnam viennent d’être déclassifiées, et on vient d’apprendre cette histoire incroyable.

Le 4 août 1972, l'équipage d’un avion militaire américain, volant au-dessus d’un champ de mines en mer, a observé entre 20 et 25 explosions en moins de 30 secondes. La plupart des mines étaient des mines marines à influence magnétique.

Les militaires ont assez rapidement pensé que l’activité du soleil, très intense à ce moment-là, était à l’origine des explosions. Les tempêtes solaires entraînent de fortes fluctuations du champ magnétique et elle de 1972 a été très forte. Elle a par ailleurs été à l’origine  de nombreuses pannes. 

Les tempêtes solaires ne sont pas toujours bien comprises : les archives militaires de 1972 vont peut-être permettre de mieux les étudier, pour mieux s’y préparer…

Une start-up affirme avoir mis au point un test permettant d'évaluer la durée de vie de chacun d’entre nous

Cette nouvelle approche suscite des questions éthiques : les assureurs pourraient s’en emparer.

Steve Horvath, un biostatisticien américain, affirme avoir mis au point un test qui permet de prédire la mortalité et la probabilité de tomber malade, à partir d’une approche épigénétique. Des jumeaux, avec un patrimoine génétique strictement identique, peuvent ainsi exprimer des caractères différents.

Pour prouver que sa méthode est efficace, Steve Horvath a testé son « horloge biologique » sur des échantillons sanguins prélevés chez des milliers de personnes dont on connaissait la date de décès. Il a sans surprise découvert qu'une alimentation riche en poisson, fruits et légumes est bénéfique, et que les gros fumeurs ont une espérance de vie plus faible. Plus surprenant, le sport n’allongerait la vie que de quelques mois.

Les compagnies d'assurance sont bien évidemment intéressées par cette méthode… une grosse compagnie américaine a fait parvenir l’an dernier des kits de prélèvements salivaires à ses souscripteurs.

Programmation musicale
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.