Nous sommes pratiquement 8 milliards d’hommes sur terre actuellement. En 2050, les scientifiques estiment que nous frôlerons les 10 milliards. Le contenu de nos assiettes et l’accès à une alimentation pour tous, plus respectueuse de l’environnement sont des questions qui prennent de plus en plus de place.

Comment mangerons nous demain ?
Comment mangerons nous demain ? © Getty / Guido Mieth

AgroParistech, l’institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement, s’est emparé du sujet pour sensibiliser les jeunes à une alimentation durable. « Je mange pour le futur » est un compte qui a été ouvert sur Instagram.

Lorsque l’on évoque l’alimentation de demain, de nombreuses disciplines scientifiques sont impliquées. . Et sur des domaines inattendus, comme par exemple celui du microbiote. 

Damien Conare, secrétaire général de la Chaire Unesco alimentation du monde nous en parle. 

L’alimentation est responsable d’une part importante de nos émissions de gaz à effet de serre. Les produits carnés sont souvent pointés du doigt et il ne s’agit pas de les abandonner, mais de les aborder différemment. 

Où en sommes nous à propos de ces viandes de laboratoire ?

Les scientifiques sont prêts. Elles vont forcément faire leur apparition d’ici quelques années. Pour le moment, la fabrication coûte encore très cher ! d’autres voies sont aussi explorées.

On est en train de vivre une véritable mutation dans le domaine de l’alimentation . Nos choix alimentaires ne sont pas anodins. Ils ont des conséquences sur le réchauffement climatique, sur l’accès pour tous à la nourriture…

N’oublions pas que s’alimenter ce n’est pas seulement se nourrir !

Agroparitech a donc initié le programme « je mange pour le futur », dont Manon Dugré est la coordinatrice destiné aux 18-35 ans, avec des infos, des conseils et des recettes.

L'équipe
Contact
Thèmes associés