Chaque dimanche, une sélection de découvertes scientifiques inattendues. Elles ne font pas forcément la une des journaux, mais elles peuvent être amusantes, surprenantes…

L'homme super-héros passe l'aspirateur.
L'homme super-héros passe l'aspirateur. © Getty / Robert Daly

...et de toutes façons scientifiques !

Faire le ménage rendrait les hommes heureux

Les chercheurs de l’université de Cambridge ont enquêté auprès des européens.

Eh bien les hommes d'Allemagne, du Danemark, de France, de Grande-Bretagne, de Norvège, des Pays-Bas et de Suède se déclarent plus à l'aise et moins stressés quand ils participent aux tâches ménagères. Ils sont donc plus heureux.

La clef du bonheur serait-elle de passer le chiffon pour enlever la poussière ? Ou encore l'odeur de la poubelle quand on la récure ? En fait, selon les chercheurs, les hommes commenceraient à culpabiliser quand ils voient leur compagne faire le plus gros du travail.

Quand ils font le ménage, ils ne culpabilisent plus, et sont donc plus détendus… le bonheur des hommes fait donc aussi le bonheur des femmes !

Et il n’y a pas que le ménage qui rend heureux…

Les effets bénéfiques du yoga et de la méditation pour le corps et pour l’esprit

L'Université de Californie vient a fait une découverte très intéressante : l'étude vient d’être publiée et démontre que la pratique de la méditation et du yoga, pendant une retraite de trois mois, va jusqu'à tripler les facteurs de croissance du cerveau !

38 participants ont intégré pendant trois mois un centre de yoga de Californie du Sud où un programme complet leur a été proposé ; les chercheurs ont constaté une baisse significative des mesures de la dépression, de l'anxiété et des plaintes corporelles. Mais, surtout, le bilan biologique est remarquable. Enfin, le cerveau des méditants semble plus résilient. Après la retraite méditative le pic de cortisol - qui donne au réveil son énergie au corps – est plus élevé chez les participants.

On commence tout de suite : on inspire profondément en levant les bras, et on expire en les relâchant par les côtés…

Un premier être humain congelé en Chine

Il s’agit d’une femme de 49 ans, qui a été cryogénisée dans l'espoir de la ressusciter un jour.

Zhan Wenlian est décédée en mai dernier . Sa dépouille est donc désormais conservée dans un grand réservoir contenant 2.000 L d'azote liquide, à une température de -196 °C.

La cryogénisation n'est pas vraiment une congélation. C'est plutôt un refroidissement rapide destiné à préserver au mieux les tissus. Aujourd’hui, la possibilité de « ressusciter » un corps relève de la science-fiction.

Il y a, dans le monde, environ 300 personnes qui attendent dans des caissons réfrigérées, en état de cryogénisation.

Fumer du cannabis ferait pousser les seins des hommes

Les spécialistes pensent depuis longtemps que fumer du cannabis fait pousser les seins des hommes. Aux États-Unis, plus de 30.000 hommes ont eu recours à une réduction mammaire. La marijuana abaisserait les niveaux de testostérone... L'équilibre entre testostérone et œstrogènes se rompt : la balance penche en faveur des hormones sexuelles féminines. Et les caractères secondaires associés se manifestent : les seins poussent. La plupart du temps, le trouble se résorbe tout seul mais, parfois, l'opération est préconisée.

Chez les animaux c’est encore plus évident. La drogue abaisse les concentrations de l'hormone virile, diminue la taille des testicules et engendre un sperme de mauvaise qualité.

Il y aurait des pluies de diamants au cœur de Neptune

Des pluies de diamants arrosent le noyau de certaines planètes géantes gazeuses C’est le cas d’ Uranus et de Neptune, qui sont composées d'un noyau solide entouré de couches d'hydrocarbure, d'eau et de méthane. Cela fait longtemps que les astrophysiciens pensent que dans les profondeurs de ces couches, là où la pression peut atteindre des milliers d'atmosphères, le carbone des hydrocarbures peut se transformer en diamant. Avec un laser à rayons X ultra-puissant, des physiciens ont pu recréer les conditions qui règnent à 10 000 kilomètres sous la surface de Neptune. Ils ont bombardé des atomes de carbone de façon à leur faire subir une énorme pression, à plus de 5000°c. la majorité des atomes de carbone se transforment alors en petits diamants qui chutent ensuite vers le noyau planétaire sous la forme d'une "pluie" ininterrompue. Autour du noyau, on peut imaginer une mer d'hydrocarbure parsemée d'icebergs en diamants.

Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.