Les scientifiques ont répertorié à ce jour près de deux millions d'espèces, mais il pourrait y en avoir jusqu’à 100 millions. Deux biologistes de l'université de Yale ont cartographié les endroits les plus susceptibles d'accueillir ces espèces inconnues.

Les forêts tropicales d'Amérique du Sud contiennent la plus grande diversité d'espèces sur Terre.
Les forêts tropicales d'Amérique du Sud contiennent la plus grande diversité d'espèces sur Terre. © Getty / Luis Veiga

Les grands animaux qui ont une large aire de répartition géographique sont évidemment plus susceptibles d'avoir déjà été découverts. Mais un autre facteur entre en compte : le nombre de scientifiques qui les recherchent. Beaucoup s’intéressent aux mammifères et aux oiseaux alors que  les amphibiens et les reptiles sont un peu délaissés.

Alors, où faut-il chercher ? Là où la biodiversité est déjà riche. Les forêts tropicales humides sont de véritables niches écologiques. Les pays comme le Brésil, l'Indonésie, Madagascar et la Colombie pourraient héberger à eux seuls un quart de toutes les découvertes potentielles. 

À propos d’animaux, à quoi rêvent les pieuvres ? 

Au Brésil, une pieuvre dort dans son aquarium. Soudain, elle passe d’un blanc-vert pâle au marron, puis au orange, ses muscles tressautent, ses ventouses se contractent, et ses yeux s’agitent.  

Ce moment a été capturé par des scientifiques qui ont publié une nouvelle étude dans la revue Science. Ils ont montré  que ces animaux expérimentent deux types de sommeil. Pendant leur sommeil actif, il semble bien que les pieuvres rêvent

Qu’ont fait les chercheurs ? 

Ils ont enregistré quatre poulpes dans des aquariums. Pendant les phases de "sommeil calme", les animaux étaient immobiles, de couleur pâle, et leurs yeux fermés. Mais pendant leur "sommeil actif", ils n’arrêtaient pas de changer de couleur, de se contracter, et leurs yeux étaient mobiles.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La phase calme dure six ou sept minutes, avant d’être suivie d’un cycle actif d’environ 40 secondes, les couleurs observées pendant leur sommeil pourraient donner des indications sur le contenu de leurs rêves

Par exemple, quand les pieuvres font la cour, elles sont parfois à moitié blanches et à moitié noires. Si un poulpe endormi a ces couleurs, cela veut peut-être dire qu’il rêve d’amour.

Un film alimentaire comestible et biodégradable vient d’être mis au point

Une équipe internationale de chercheurs vient d’inventer un nouveau type de film alimentaire constitué d’ingrédients naturels. Ils ont utilisé de l’alginate de sodium issu de différentes espèces d’algues brunes comme le varech géant.

À partir de cette matière première, ils ont fabriqué un film qui, en raison de ses qualités antioxydantes, garde les aliments frais plus longtemps.

On va bientôt les voir ? Selon les chercheurs, aucun équipement spécial n’est nécessaire pour produire ces films à grande échelle. 

Ces biofilms comestibles, efficaces, écologiques, biodégradables dans l’eau en quelques heures comestibles et rentables pourraient permettre de limiter notre dépendance au plastique. Aujourd’hui  sur plus de 400 millions de tonnes de plastique produites dans le monde chaque année, 158 millions sont utilisées par le secteur de l’emballage. 

On termine avec les pattes des chiens : elles seraient plus propres que les chaussures de leurs maîtres !

Une étude, menée par des chercheurs de l'école vétérinaire de l'université d'Utrecht, aux Pays-Bas, vient de faire voler en éclats l’idée que les chiens sont sales. Les chercheurs ont montré qu'au niveau des pattes, les chiens sont souvent bactériologiquement plus propres que les chaussures de leurs propriétaires

Ils ont fait des prélèvements sur les pattes de 50 chiens et les semelles de leurs propriétaires. 

Ils ont focalisé leurs recherches sur des bactéries courantes en extérieur, qui peuvent être responsables d’infections nosocomiales et les pattes des chiens étaient bien plus propres que les semelles de leurs maîtres. 

Pas de traces de méchantes bactéries sur les pattes des chiens ! Ce qui n’était pas le cas pour les semelles de leurs maîtres. 

On va envoyer les chiens faire les courses et laisser les maitres attendre dehors… Je ne vois que ça…

L'équipe
Contact