Les données recueillies pourraient améliorer les prédictions de fonte des glaces.

Robot sous-marins, (3D)
Robot sous-marins, (3D) © Getty / Jamesbenet

Sous les banquises de glace de l’Antarctique la fonte de l’eau a creusé de grands canyons et des grottes qui atteignent des centaines de mètres. C’est cet univers inconnu que va explorer une flotte de sept robots sous-marins développés par l’Université de Washington à Seattle. La mission va durer un an et l’objectif est d’aider à prévoir  les élévations du niveau de la mer.

Les drones seront envoyés sous deux des plus grands glaciers de l’Antarctique, qui sont en train de fondre. S’ils venaient à disparaître, l’eau qu’ils retiennent pourrait inonder toutes les villes côtières de la planète. Le voyage sera risqué pour les drones, dans un milieu très hostile. On espère qu’ils survivront.

Dans le reste de l'actualité scientifique

  • Vaisselle cassée... il ne faut pas pleurer

Un chercheur de l'université de Tokyo a découvert un nouveau type de verre qui peut être réparé simplement en pressant les morceaux brisés. Ce verre organique, contient  un composé chimique qui lui donne une  vertu autocollante. Cette innovation pourrait permettre de doubler, voire de tripler la durée de vie de nombreux objets en verre, comme des vitres de véhicules ou des matériaux de construction. 

Ce verre n’est pas encore parfait, car il s'affaiblit à partir de  40-45 degrés. Il faudra encore quelques années de recherche pour mettre au point des écrans de smartphones capables de se réparer tout seuls… on en rêve !

  • Les gilets pare-balles, lourds et épais vont peut être changer

Ils pourraient considérablement s’alléger grâce au graphène, une matière miracle. C’est un simple feuillet composé d’atomes de carbone, un million de fois plus mince qu’une feuille de papier. Il est pratiquement transparent, et aussi bon conducteur que le cuivre.Avec le graphène on peut faire des écrans tactiles, des panneaux lumineux et des cellules solaires.

Des chercheurs de l’Université de New York viennent de découvrir que deux couches de graphène empilées peuvent  devenir aussi dures que le diamant, et totalement  impénétrables quand elles sont frappées même très fort.  Curieusement si plus de 2 feuilles sont empilées, l’effet disparaît.

Les gilets pare-balles pourraient donc bientôt se montrer plus résistants, beaucoup plus légers et quasiment invisibles.

  • La recherche de l'immortalité préoccupait déjà le premier empereur de Chine

Il y a plus de 2200 ans Qin Shi Huangdi, premier empereur de Chine, avait ordonné à son administration de lui trouver une potion d'immortalité. C’est cet empereur qui s’était fait construire l'immense mausolée souterrain qui contient  près de 8000 soldats en terre cuite.

On vient de traduire des textes, découverts sur des lamelles de bois. Ils racontent la quête aux quatre coins de l'empire et des réponses des autorités locales de l’époque. “Un village a répondu  qu'aucun remède n'avait encore été trouvé, un autre évoquait une herbe cueillie sur une montagne sacrée”.

La quête de l’élixir est restée vaine : l’empereur est décédé en 210 avant Jésus-Christ. On ne sait pas si les transhumanistes auront plus de chance.

Programmation musicale
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.