Lire dans les pensées des autres, on en a tous rêvé, et maintenant avec la technologie : cela deviendrait possible !

Deux petits garçons déguisés portant un casque pour connaître les pensées.
Deux petits garçons déguisés portant un casque pour connaître les pensées. © Getty / RichVintage

Cela avec un casque qui est développé par le MIT. Le casque AlterEgo détecte les signaux neuromusculaires qui passent au niveau de la mâchoire et de la bouche quand on se parle à soi même. Pensez à une phrase, mais ne la prononcez pas. Si vous portez le casque AlterEgo, il a « entendu » votre phrase et peut donc la restituer. AlterEgo est en mesure d'identifier les mots avec une précision de 92 %.

La machine va plus loin. Elle peut fournir des réponses à des questions juste formulées en pensées. Avec des écouteurs, l'utilisateur peut interagir de façon totalement silencieuse avec l'appareil. 

Les chats aiment la musique. 

Si elle est composée spécialement pour eux ! Les chats vocalisent une octave au-dessus des humains. Des morceaux ont été spécialement composés pour eux par des chercheurs : un basé sur le tempo d'un ronronnement et un autre sur le son fait par le petit qui tète.

Pour tester cette musique pour chats, les scientifiques ont fait écouter de la musique classique : du Fauré, du Bach, et des « chansons pour chats » à 47 félins exactement. Les ronronnements, déplacements vers le haut-parleur, frottements contre l'appareil étaient considérés comme des réponses positives à la musique, alors que le gros dos ou les poils hérissés étaient les signes de réactions négatives.

Conclusion : les chats semblent bien plus sensibles à la musique composée pour eux. 

De toutes les espèces les plus proches, Homo sapiens est la seule à arborer un menton.

Et ce qui est intéressant, c’est qu’on ne sait pas pourquoi… Les  Néandertaliens qui arboraient quelque chose qui ressemblait à un menton étaient rares. Un chercheur américain a retracé l'évolution du menton dans le temps. Selon lui, _"il y a près de 450 000 ans, l'ancêtre commun de Neandertal et d'Homo sapiens, se sépare en deux lignées : celle de Néandertal, sans menton, et celle de Sapiens, qui avait  l'esquisse d'un menton"._

Il a fallu environ 250 000 ans pour que le menton apparaisse. Sa rapide évolution laisse supposer que ce caractère a émergé sous l'influence d'une pression forte, mais on ne sait toujours pas laquelle.

De nombreuses hypothèses ont été formulées : pour favoriser le langage, pour attirer un partenaire... Le menton aurait aussi pu apparaître après un changement de régime alimentaire.

Les cernes des arbres permettent de mieux cerner l'histoire. 

L’histoire de la deuxièmeGuerre Mondiale, plus exactement. Au cours de la deuxième Guerre Mondiale, les alliés ont tenté à plusieurs reprises de couler le Tirpitz, que Churchill surnommait "la bête". Le navire a été envoyé par le fond, en novembre 1944.

Bien plus tard, en 2016, dans les forêts bordant un fjord du nord de la Norvège, une chercheuse, est tombée sur des traces plutôt inattendues de ces combats. En mesurant les cernes des arbres, elle a constaté qu’ils étaient pratiquement absents pour l’année 1945.

C’est un scientifique du coin qui lui a permis de faire le lien avec le bateau.Le Tirpitz et ses 2500 membres d'équipage s'étaient, à l'époque, cachés dans le labyrinthe aquatique du nord de la Norvège. Pour se protéger, les Allemands ont répandu une grande quantité de brouillard chimique qui a envahi les forêts.

Là où se trouvait le navire, plus de 60% des arbres ont arrêté leur croissance. Il leur a fallu environ huit ans pour s'en remettre. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.