Que diriez-vous de profiter du goût du chocolat, de la glace ou des frites... tout cela sans calorie ? Un chercheur japonais d’une université de Tokyo a inventé un « synthétiseur électronique de goût », qui permet de recréer n'importe quelle saveur en léchant un tube garni de gels colorés.

Du chocolat, de la glace et des frites... sans calorie !
Du chocolat, de la glace et des frites... sans calorie ! © Getty / Chris Ryan

Après la cigarette électronique, voici la sucette électronique

Cette sucette électronique, baptisée Norimaki, est constituée de cinq tubes de gels colorés. Chaque tube de gel un goût : sucré, amer, acide, salé ou umami. 

Quand on tient la sucette et qu’on la presse sur la langue, un petit courant électrique se forme, et la saveur que vous avez choisie apparaît. Bonbons, sushis, fruits ont été testés. Ce petit appareil pourrait être un outil de gestion du poids, mais intéresse aussi  l’industrie du cinéma… Ratatouille, ou l’aile ou la cuisse avec ce petit gadget seraient encore plus drôles !

En revanche, cette sucette donne du goût, mais pas d’odeurs… Nos sens ne pourront pas être trompés très longtemps. Une frite qui ne sent rien, par exemple, ne présente aucun intérêt.

Encore un gadget : un vêtement anti covid qui permet de boire et danser

Une société américaine a mis au point une combinaison qui permet de danser, boire et vapoter tout en se protégeant du Covid-19. Cette combinaison nommée Micrashell semble sortie d’un film de science-fiction. Elle est fabriquée avec un tissu impossible à déchirer, et comporte un casque en plastique souple équipé d’un système de filtration.

Le casque est ventilé et permet de boire et fumer sans avoir à le retirer. Ce vêtement est aussi bardé de LED, histoire de pouvoir changer leur couleur en fonction de son humeur. Ce produit n’est pas homologué et n’est encore qu’un prototype.

Des chercheurs ont découvert que le simple fait d’ouvrir une bouteille pollue

Ouvrir une bouteille de plastique ou déballer un objet pourrait être une source importante de microplastiques. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs australiens. Ils  ont calculé la génération de microplastiques produits à l’ouverture d’emballages et de bouteilles, ainsi que le découpage avec des ciseaux ou un couteau de bandes en plastique scellant deux moitiés d’un emballage. Les morceaux de microplastique générés vont du nanomètre au millimètre. Environ un nanogramme de microplastique est généré par 10 centimètres de plastique découpé ou frotté, comme lorsque l’on ouvre une bouteille. Voici une raison supplémentaire pour préférer l’eau du robinet. 

Les femmes et les hommes ne sont pas égaux devant l’alcool

En France, les femmes consomment moins d'alcool que les hommes. Mais une hormone qui n’agit que chez les femmes augmente les effets nocifs de l’alcool. L’étude menée par des chercheurs américains vient de paraître. Il en ressort que chez les femmes, la consommation d'alcool provoque des modifications biologiques importantes. Le système de la dopamine notamment, qui est le système de la récompense, est altéré. Aussi, la consommation d'alcool chez les femmes, serait plus importante quand les niveaux d'œstrogène sont élevés.

On sait précisément quel est le rôle de l'Union européenne quand il est question de déforestation importée

L’Europe est responsable de 39% de la déforestation mondiale importée. Quand on dit déforestation importée, il s’agit de la déforestation induite directement et indirectement, par l’agriculture, l’élevage, la production de biocarburants, les exploitations minières, les grands projets énergétiques, ou encore les infrastructures touristiques. C’est la section des Affaires européennes et internationales du Conseil Economique Social et Environnemental qui a présenté cette analyse. Nous sommes tous responsables de la déforestation, même à l’autre bout du monde.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.