Mona Lisa était peut-être malade...

La Joconde, ou Portrait de Mona Lisa, un tableau de l'artiste Léonard de Vinci. Huile sur toile. vers 1503-1506.
La Joconde, ou Portrait de Mona Lisa, un tableau de l'artiste Léonard de Vinci. Huile sur toile. vers 1503-1506. © Getty / Universal History Archive / UIG

Deux professeurs de médecine américains ont examiné la Joconde sous un angle médical. Léonard de Vinci avait peint tant de détails, que ces détectives du 21è siècle auraient découvert les signes d’une maladie

La teinte de la peau, le visage légèrement gonflé, la chevelure clairsemée, la quasi-absence de sourcils, mais aussi des grosseurs près de son œil gauche, ou au niveau de sa gorge seraient les signes d’une hypothyroïdie. Cette pathologie peut induire un état dépressif, ce qui expliquerait son sourire. Les chercheurs pensent même que Mona Lisa a eu cette hypothyroïdie après un accouchement.  

Mais l'absence de sourcils peut être dûe à une épilation, le teint jaune à un vieillissement naturel du vernis du tableau... « La vérité est peut être autre part » selon l’avis même des auteurs de l’étude. 

Pour en savoir plus sur La Joconde, c'est ici et ici !

Toutes aussi mystérieuses , des traces au fond des océans.

Une équipe de biologistes anglais a annoncé la découverte, à 4000 mètres de profondeur, de traces mystérieuses sur le plancher océanique. 

Il y a 3 ans, des chercheurs anglais qui travaillaient sur une zone de l’Océan Pacifique, ont trouvé, à 4000 mètres de profondeur, une série de traces profondes, longues de plus de deux mètres. 

Des traces similaires ont depuis été observées ailleurs. Certains scientifiques pensent qu’elles sont faites par des baleines. Il s’agirait alors d’un record de profondeur pour un mammifère marin. L’actuel record est de 3000 mètres. Il est détenu par deux baleines à bec, observées à près en 2014.

Certaines baleines aiment se frotter sur le plancher océanique, pour retirer leurs peaux mortes. Les chercheurs vont maintenant échantillonner les sédiments pour voir si des cellules de peau de baleine y ont présentes ou non. La réponse, dans quelques mois…

4% des Français sont daltoniens et ils pourraient bientôt bénéficier de lunettes spéciales.

Ces lunettes  sont à l’état de prototype dans un laboratoire néozélandais. Ce sont surtout les hommes qui sont touchés par cette anomalie.

Le chercheur Néo Zélandais Jonathan Sutton espère pouvoir porter un jour les lunettes qu’il est en train de mettre au point avec son équipe. « Pour savoir entre autres, dit-il, si son poulet est assez cuit ».

Vous l’avez compris, ce jeune chercheur est daltonien, comme 8% des hommes. Certains daltoniens ne voient aucune couleur alors que d’autres confondent le rouge et le vert ou encore le bleu et le jaune. Les lunettes inventées par Jonathan Sutton sont équipées de petites caméras. Un logiciel identifie ensuite les parties du décor dont les couleurs ne sont pas visibles par l’utilisateur et lui propose une version corrigée, qu’il pourra voir. 

Les recherches se poursuivent. Pour le moment, le poulet quand il est cuit peut apparaître bleu ou vert.

La tortue serait finalement plus rapide que le lièvre.

Ce n’est pas une fable. Sur une longue course, la tortue triompherait contre le lièvre.

Cette étude originale vient d’être publiée. Sur une courte distance, le lièvre l’emporte évidemment. Mais un chercheur américain a pris en compte la vitesse de plusieurs animaux, et les plus rapides, sont les plus lents si on fait la moyenne de leurs déplacements pendant toute leur vie. Par exemple, les animaux de pâturage bougent tout le temps,  mais un prédateur, comme le loup, passe la majeure partie de sa vie au repos ou immobile, guettant  sa proie du coin de l’œil.

Ce chercheur, qui est ingénieur en mécanique, pense avec ses travaux être en mesure de prédire l’évolution de la conception des futurs avions.

Il a remarqué que plus la taille d’un avion augmente, plus sa vitesse augmente. Sa théorie fonctionne pour tous les aéronefs, sauf pour l’avion de chasse, qui est en quelque sorte le « lièvre » de l’aéronautique.

Programmation musicale
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.