L'actualité scientifique de la semaine.

Récif corallien tropical avec des poissons.
Récif corallien tropical avec des poissons. © Getty / Georgette Douwma

Un nouveau récif de corail, plus haut que l’Empire State Building

C’est assez fascinant…Lors d’une sortie fin octobre, des scientifiques ont découvert un nouveau récif “détaché” mesurant un kilomètre et demi de long sur plusieurs centaines de mètres de hauteur.

Les récifs que l’on dit “détachés” ne sont pas directement connectés à la Grande Barrière de Corail, et ils sont rares. 7 autres sont été identifiés, tous dans les années 1800. Cette nouvelle structure est donc la première découverte en 200 ans.

Grâce aux nouvelles technologies on peut explorer l’océan comme jamais auparavant

Cette découverte montre à quel point le monde peut être mystérieux au-delà de nos côtes les données cartographiques et d’images sous-marines permettront de mieux comprendre le rôle de ce récif au sein de la Grande Barrière de Corail“.

D’après les chercheurs, ce nouveau récif aurait vu le jour il y a environ vingt millions d’années.

Dans le reste de l'actualité scientifique :

  • Tous les chiens ont probablement une origine commune, une espèce de loups ancienne

A la fin de la dernière période glaciaire, il y avait déjà une grande diversité de chiens. Une étude sur le sujet a été publiée cette semaine dans Science.

Une équipe de chercheurs de l’institut Francis Crick de Londres a séquencé 27 génomes de chiens anciens qui vivaient il y a 11 000 ans. en Europe, au Proche-Orient ou encore en Sibérie.

Ils pensent que tous les chiens sont issus d’une espèce de loups

L’évolution s’est produite entre 25 000 et 40 000 ans .

Les données ADN prélevées sur des ossements permettent notamment de déterminer que les chiens européens il y a environ 4000 ans étaient déjà très différents les uns des autres,

  • La vitesse maximale du son a été établie et c’est une première

Des chercheurs anglais et russes estiment que la vitesse du son peut atteindre près de 129.600 km/h.

Cette vitesse établie par les chercheurs est bien supérieure au 1224 kilomètres par heure nécessaires pour passer le mur du son,

Depuis Einstein, on sait que la limite maximale de vitesse de toute onde qui traverse le vide est de 300.000 kilomètres par seconde.

Le son peut aller deux fois plus vite que la sonde Voyager, l’un des objets les plus rapides créés par l’homme.

La vitesse maximale du son permettra entre autres de mieux comprendre la structure de la Terre, Les ondes se déplacent bien plus rapidement à travers ce qui est solide, que dans un liquide ou dans l’air. Lorsqu’un train approche, on l’entend longtemps avant si on colle son oreille aux rails qui sont solides.

Bien sur, on ne reste pas la tête collée aux rails.

Les chercheurs ont calculé que la vitesse maximale du son pourrait être atteinte dans de l’hydrogène solide, introuvable sur Terre, mais on en trouve sur Jupiter.

C’est un peu compliqué pour vérifier l’hypothèse

Il y a un animal qui peut entendre avec ses pattes

Les araignées à face d’ogre possèdent une technique qui vient d’être mise en évidence par une équipe américaine : elles peuvent “entendre” avec leurs jambes,

Car elles ont une paire d’énormes yeux sombres (et terrifiants). Je rassure les arachnophobes, on ne les trouve pas en Europe. Ces araignées possèdent une impressionnant vision nocturne, mais elles peuvent aussi chasser grâce aux poils de leurs jambes avec lesquels elles entendent

La majorité des araignées attendent que leur proie se prenne dans leur toile. Pour les araignées à face d’ogre, c’est différent.

Elles peuvent attraper des proies volantes, qui leur passent par-dessus : elles font dans ce cas une pirouette en arrière, pour attraper l’insecte.

Elles n’ont pas d’oreilles, pas de tympan, mais des récepteurs spécialisés

Des capteurs ont été placés au bout de leurs pattes, et les araignées se sont montrés capables de détecter un très large éventail de fréquences sonore

L'équipe
Contact
Thèmes associés