Fabienne Chauvière reçoit Pierre Lemarquis

Pour le neurologue Pierre Lemarquis , l’art agit sur le cerveau. Lui fait du bien. Il y aurait donc un réel impact de la beauté sur la santé.

Pierre Lemarquis reçoit, dans son cabinet , des patients dont beaucoup sont touchés par la maladie d’Alzheimer. Et il constate que leur faire écouter de la musique ou les emmener au musée les transforme. Il emmène d’ailleurs régulièrement son propre professeur de piano dans les maisons de retraite, et n’hésite pas à pousser la chansonnette en consultation.

Neurologue examinant des scans de cerveau
Neurologue examinant des scans de cerveau © G. Bowater/Corbis

Pierre Lemarquis est un médecin atypique, Diplomé de médecine chinoise, Co-fondateur de la société d’études internationales de neurologie du Sud, et membre du groupe de recherches « vieillissement et résilience » avec Boris Cyrulnik.

Pierre Lemarquis s’intéresse à tous les arts, et son érudition est étourdissante. Il explique pourquoi on peut aimer des choses qui ne sont pas belles, et comment les oeuvres, qu’elles soient littéraires, picturales ou musicales, agissent sur nos neurones.

Et ce qui le transporte vraiment, ce sont à la fois les œuvres de Mozart, et les peintures de Michel- Ange dans la chapelle Sixtine.

Le dernier livre de Pierre Lemarquis, l’empathie esthétique , est paru aux éditions Odile Jacob.

Pierre Lemarquis, la Chapelle Sixtine

L'empathie esthétique (édits : O.Jacob)

Cerveau
Cerveau © Radio France

Écouter une musique de Mozart, admirer une fresque de Michel-Ange ou lire une pièce de Shakespeare peuvent transformer notre cerveau.C’est la magie de l’empathie esthétique par laquelle l’esprit d’un créateur s’incarne et nous métamorphose. Un effet thérapeutique est possible, parfois spectaculaire, une véritable renaissance abolissant les notions de temps et d’espace, une régénération spirituelle qui nous ressource en profondeur.Dans ce livre, Pierre Lemarquis nous propose de vivre une expérience esthétique inouïe et de nous fondre dans les fresques de Michel-Ange à la Sixtine, sous le regard amusé de Mozart.

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.