Un événement va avoir lieu cette semaine à Versailles. Nos unités de poids et mesures vont être redéfinies. Le kilogramme étalon par exemple, hérité de la révolution Française, ne fait plus l’affaire

Vingt-sixième conférence générale des poids et mesures
Vingt-sixième conférence générale des poids et mesures © Getty / Joel Carillet

Et ce n'est pas une blague

Jean Philippe Uzan, directeur de recherche CNRS en physique théorique à l’Institut d’astrophysique de Paris l’explique très bien : mètre, kilogramme, seconde : toutes les unités ont été définies par l'Etat en 1875 lors de la première Convention du mètre.

En changeant la définition, on va donner de nouveaux outils pour améliorer la précision qui permettront de mesurer plus précisément de toutes petites masses et de très grandes masses. Dans la vie courante rien ne va changer : le kilogramme sera toujours un kilogramme.

La mesure occupe une place très importante dans la construction des savoirs 

Plusieurs mesures vont donc être redéfinies cette semaine à l’occasion la 26e Conférence générale des poids et mesures, du 13 au 16 novembre 2018 à Versailles : la seconde, le mètre, le kilogramme, l'ampère pour l'intensité électrique, le kelvin pour les mesures de températures, la mole pour la quantité de matière et la candela pour l'intensité lumineuse.

Aller plus loin

Programmation musicale
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.