Fabienne Chauvière reçoit Margaret Buckingham.

Margaret Buckingham
Margaret Buckingham © Radio France

Elle porte le nom du célèbre palais qui abrite la famille royale. Mais en dépit de son très britannique patronyme, et de son accent, Margaret Buckingham est une chercheuse française, connue dans le monde entier, et elle vient de recevoir la plus prestigieuse distinction scientifique de notre pays : la médaille d’or du CNRS.

Cette jolie femme blonde, est née il y a un peu plus de 60 ans en Ecosse. Elle a mené en France une carrière d’exception, Toute petite déjà elle avait Paris en tête: il n’y avait pas de laboratoire, pas de sciences, pas de recherches, pas d’académie dans ses rêves de petite fille. Il y avait juste notre capitale et l’ambiance des ateliers de Montparnasse. Son grand père était peintre.et elle voulait suivre sa trace.

Sa passion pour la biologie l’a emporté. Dans son laboratoire de l’institut Pasteur, Margaret Buckingham a consacré tout son temps à essayer de comprendre comment à partir d’une seule cellule on se construit. Comment une cellule souche choisit son destin de muscle, de foie, de cœur ou de peau.

Grâce à ses travaux, Margaret Buckingham a levé un coin du voile. On sait désormais grâce à elle que les gènes jouent un rôle important et qu’ils sont fortement impliqués notamment dans le fonctionnement des muscles.

Margaret Buckingham est la 3e femme en 50 ans à avoir obtenu la médaille d’or du CNRS, et le moins que l’on puise dire est qu’elle a le succès très modeste…

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.