Au programme des Savanturiers : des contes millénaires, une police de caractère qui muscle la mémoire, un site web qui carbure au solaire et du sexe pour paraître plus jeune !

Les acteurs français Josette Day et Jean Marais sur le tournage de La Belle et la Bête, écrit et réalisé par Jean Cocteau.
Les acteurs français Josette Day et Jean Marais sur le tournage de La Belle et la Bête, écrit et réalisé par Jean Cocteau. © Getty / Sunset Boulevard / Corbis

Les contes célèbres auraient traversé les millénaires

Au XIXe siècle, les frères Grimm pensaient que certaines des histoires qu'ils ont popularisées étaient en fait très anciennes. Avec des méthodes employées par les biologistes de l’évolution, un anthropologue américain et une chercheuse portugaise ont étudié les liens entre des histoires du monde entier, pour trouver les origines des contes. Les chercheurs ont découvert que certaines versions apparaissent dans des textes latins et grecs, mais que ces histoires sont encore plus anciennes. Par exemple, on retrouve La Belle et la Bête réécrit aux XVIIe et au XVIIIe siècles, dans la mythologie grecque et romaine, mais La Belle et la Bête aurait environ 4.000 ans.

Certains contes ont traversé les siècles… et ils se racontaient dans une langue indo-européenne aujourd’hui disparue.

On aurait découvert une police de caractère qui muscle la mémoire ?

Des chercheurs du Royal Melbourne Institute of Technology d’Australie ont créé une nouvelle police de caractères qu’ils ont appelée Sans Forgetica, et qui est destinée à forcer notre cerveau à travailler un peu plus, ce qui améliore le processus de mémorisation d'une information. Cette police a deux particularités : dans les lettres il y a des trous et ces lettres sont inclinées vers la gauche, ce qui est inhabituel. Selon les inventeurs de cette police, ces caractères poussent notre cerveau à utiliser un « traitement cognitif plus profond ». Une expérimentation a été conduite sur 400 étudiants et avec Sans Forgetica ils retenaient mieux les informations. 

Sans Forgetica aiderait à mémoriser les informations (image d'illustration)
Sans Forgetica aiderait à mémoriser les informations (image d'illustration) © Getty

Low Tech Magazine : le site Web qui carbure au solaire

La meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas… Derrière chaque site Web il y a  des routeurs, des serveurs qui consomment pas mal d’énergie. Low Tech Magazine a créé une version basse consommation de son site qui n'est alimenté qu'avec de l'énergie solaire. Les pages sont dépouillées, le site est statique, avec très peu de couleurs.

On a un peu l'impression de revenir aux débuts de l'Internet avec des pages dépouillées, sans  logos, sans pubs, sans animations. Une page web de Low Tech Magazine pèse en moyenne 0,77 Méga octets  contre 1,7 Méga octets pour les sites web classiques. Le serveur alimenté par un panneau solaire consomme entre 1 et 2,5 watts. Si la météo est mauvaise pendant plus de deux jours, le site, qui est installé à Barcelone, peut être indisponible.

On ne pense pas assez que nos navigations sur internet consomment de l’énergie

Pour paraître plus jeune : vive le sexe !

Plus agréable et beaucoup moins cher que la chirurgie esthétique : pratiquer une activité sexuelle régulière aiderait à paraître plus jeune que son âge selon un neuropsychologue britannique de l’hôpital d’Edimburg. Trois rapports sexuels par semaine permettraient de gagner 7 à 12 ans en apparence.

3.500 hommes et femmes de 20 à 104 ans qui paraissaient plus jeune que leur âge ont été enquêtés. Les enquêteurs ont remarqué que tous pratiquaient des activités physiques ou avaient trois rapports sexuels par semaine au moins. Avoir une plus faible fréquence de rapports sexuels n’apporte rien ; et plus ne permet pas de gagner des années de jeunesse supplémentaires.

Pour le scientifique, il est bon de pratiquer le sexe durant toute la période adulte, y compris à un certain âge. Il dit même que : "la satisfaction sexuelle est un des contributeurs majeurs à la qualité de vie, se classant au moins aussi haut que les aspects spirituels ou religieux". 

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.