Fabienne Chauvière accueille Jean-Paul Demoule . (rediffusion )Vue aérienne de la fouille menée place des Ormeaux à Valence (Drôme), 2011. Au milieu du Ier s. de notre ère un édifice de spectacle, interprété comme un odéon, est érigé à l'emplacement d'un quartier d'habitation. Valence serait ainsi la quatrième ville antique à posséder un tel bâtiment, réservé à l'audition de chants, spectacles et lectures.

Archeologie
Archeologie © Radio France

L’archéologie raconte notre passé, preuves à l’appui.

Et on peut même découvrir, grâce à la multiplication des fouilles archéologiques préventives, une autre histoire de France.., Dans cette histoire, les Gaulois apparaissent distingués, Vercingétorix humilié… Charlemagne, parle plutôt allemand. Quant au nom de notre pays, Jean-Paul Demoule nous rappelle qu’il nous vient des Germains. Ce grand archéologue pense d’ailleurs que c’est parce que notre histoire est faite d’humiliations, que n’aimons pas revenir dessus.

Pendant des décennies, les fouilles archéologiques ont été plutôt mal vues.

On a détruit, sans penser au passé, comme pour le gommer, un patrimoine parfois merveilleux, toujours riche d’enseignement.

Et puis, dans les années 70, l’archéologie préventive a commencé à s’imposer. L’archéologie préventive consiste à fouiller et étudier les sites des grands chantiers…. et à sauver les objets qui peuvent l’être, avant l’arrivée des machines et du béton des aménageurs.

En 2002, grâce à la force et à la conviction d’un groupe d’archéologues, a été créé l’institut national de la recherche archéologique préventive.

Jean-Paul Demoule , en a été le président jusqu’en 2008. Il est aujourd’hui professeur de protohistoire à la Sorbonne.

Les liens

INRAP L'institut assure la détection et l'étude du patrimoine archéologique touché par les travaux d'aménagement du territoire. Il exploite et diffuse l'information auprès de la communauté scientifique et concourt à l'enseignement, la diffusion culturelle et la valorisation de l'archéologie auprès du public. Sa création traduit l'importance prise, depuis les années 1970, par la recherche archéologique en France et témoigne de la volonté de l'État de soutenir l'exercice de cette mission de service public d'intérêt général.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.