Elles draguent en chantant !

Une sérénade pour séduire : la technique de drague des souris mâles
Une sérénade pour séduire : la technique de drague des souris mâles © Getty

Pour séduire, le paon déploie sa queue, et le mâle souris - Scotinomys teguina - joue, lui, de ses cordes vocales. Son répertoire est même élaboré. Des chercheurs de l’université du Texas ont découvert que les mâles qui chantaient le plus présentaient des concentrations plus élevées en leptine, une hormone liée aux réserves de graisse.

Selon l’étude, qui vient de paraître,  les souris mélomanes émettent pendant presque 20 secondes, des compositions à mi-chemin entre le chant du criquet et celui d’un bébé oiseau. Les femelles de cette espèce sont aussi capables de chanter. Mais là, c'est peut-être pour faire dormir leurs bébés…

Si il y a des extra terrestres quelque part, il se pourrait qu’ils ne puissent pas arriver jusqu’à nous.

Selon un chercheur allemand, les lois de la gravité les en empêcheraient. Il y a dans l’univers des mondes habitables, comme Kepler -20b, la plus grosse super-terre connue à ce jour, qui fait 10 fois la masse de la terre, à 945 années-lumière de chez nous.

La gravité sur ces grosses planètes est très élevée. Selon l’astronome allemand Michael Hippke, les hypothétiques habitants de Kepler-20b ne peuvent pas en partir à cause de la pesanteur. Pour décoller d'une exoplanète de dix masses terrestres, une fusée conventionnelle devra peser 400 000 tonnes ! Le lanceur le plus puissant construit à ce jour sur Terre ne pèse que 3 050 tonnes.

Selon le chercheur, « les civilisations originaires des superterres resteraient plutôt coincées sur leur planète». Mais qui sait ce dont les extra terrestres sont capables…

On peut lire les problèmes de cœur dans les yeux des adolescents.

Il ne s’agit pas d’histoire d’amour, mais de problèmes cardiovasculaires. Chez les adolescents, des changements au niveau de la vascularisation de la rétine pourraient permettre d’anticiper des maladies cardiovasculaires. Des chercheurs australiens viennent de publier leur étude.

1600 jeunes ont été suivis : on a évalué leur santé, leur bien être mental et physique. Les adolescents qui ont obtenu les scores les moins élevés avaient des «changements structurels de leurs vaisseaux rétiniens », des artères plus larges et des vaisseaux sanguins plus étroits, qui sont des «indicateurs possibles du risque futur de maladie cardiovasculaire ». 

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de décès dans le monde. Il s’agit là d’une découverte très prometteuse.

Des fourmis kamikazes.

Pour repousser un ennemi, elles se font exploser en dégageant un liquide toxique. Cette espèce de fourmis kamikazes vient d’être découverte au nord de l'île de Bornéo. Pour tenir un ennemi à distance, les ouvrières de la colonie se contractent très fortement, et  créent suffisamment de pression pour faire éclater la paroi de leur abdomen, libérant un liquide acide. 

Ce ne sont pas les premières fourmis kamikases à être découvertes, mais cette nouvelle espèce se fait exploser très facilement, et elle est donc très intéressante pour les chercheurs. Un tel phénomène reste « très rare dans la nature » Peu d’insectes vivant en colonies comme les fourmis ou les abeilles sont connus pour se sacrifier de cette manière.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.