Des chercheurs d'une université australienne font les salons de coiffure, et récupèrent les cheveux pour créer des écrans Oled.

Recyclage.
Recyclage. © Getty / Weeraya Siankulpatanakij / EyeEm

Les cheveux humains sont constitués de protéines -  dont la kératine - qui se décomposent quand ils brûlent à 240°. On obtient ainsi des microscopiques particules contenant du carbone et de l'azote.

Ces particules sont ensuite dispersées dans un polymère lorsqu'une petite tension est appliquée, elles brillent en bleu. Ce n'est pas particulièrement lumineux mais suffisant pour être utilisé pour des écrans à toute petite échelle. Pour des capteurs, par exemple.

On peut aussi imaginer des emballages intelligents, des objets connectés ou des dispositifs médicaux car ce produit est non toxique. Des prototypes vont aussi être testés avec des poils d'animaux, comme ceux des moutons. Un écran Oled à base de laine… ce n’est pas végan.

On sait maintenant quel est l’impact des mégots de cigarette sur les milieux marins

On le sait, fumer n’est pas bon pour la santé. Ce n’est pas bon non plus pour l’environnement. Des chercheurs français de l'Institut méditerranéen d'océanologie et de l'Institut national des sciences et technologies de la mer de Tunisie se sont intéressés à l'impact des mégots, qui sont très faiblement biodégradables, dans l'environnement marin en Tunisie.

Chaque année, plus de 6.000 milliards de cigarettes sont fumées dans le monde, et les mégots composés de fibres synthétiques représentent d’importants déchets que l’on retrouve dans l'environnement. 40% des déchets ramassés sur les plages de Méditerranée sont des mégots.

Les chercheurs ont montré que les mégots de cigarettes contribuent à l’acidification de l'eau de mer. Ils favorisent le développement de bactéries que l’on trouve en général près des sites hydrothermaux sous-marins profonds.

L’œil bionique est dans les laboratoires

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé publié en octobre, , environ 2,2 milliards de personnes sont atteintes de déficience visuelle ou de cécité. Une récente étude pilotée par l’université des sciences et technologies de Hong Kong et publiée dans la revue Nature fin mai pourrait donner de l’espoir à de nombreuses personnes.

Les chercheurs ont élaboré un prototype d’œil qui a la même structure que l’oeil humain. Et ce dispositif pourrait donner à des millions de personnes la chance de retrouver une vue correcte.

Ce prototype d’œil bionique est doté de de minuscules capteurs qui imitent les cellules photoréceptrices des yeux humains !

Pour le moment, le prototype a une résolution 100 pixels. C’est peu. Et son champ de vision n’est que de 100° alors que celui d’un œil humain est de 160°. Les chercheurs pensent que d’ici 5 ans, il sera possible de mettre au point un œil bionique peut être plus performant que les meilleurs de nos yeux.

Une idée originale : la génétique pour assembler les manuscrits de la mer Morte

Les manuscrits de la mer Morte ce sont plus de 25 000 fragments provenant de nombreux manuscrits retrouvés dans des grottes près de la mer Morte, dans les années 1940 et 1950. Ce puzzle géant est très précieux. Les manuscrits de la Mer Morte sont considérés comme l’une des plus grandes découvertes archéologiques. On y trouve entre autres les plus anciennes copies de la Bible hébraïque. Il est très difficile de les reconstituer.

Des chercheurs de l’Université de Tel-Aviv pensent que la génétique pourrait venir en aide aux archéologues. Oui, car ces manuscrits ont été écrits sur des peaux de moutons et de vaches. les fragments qui proviennent du même animal doivent aller ensemble, et il faudrait aussi rapprocher ceux d’animaux génétiquement proches datent de la même époque et de la même région.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.