Arrivé en 2004 à Menton, il a voyagé depuis l’Asie via l’Italie dans des pneus ou des plantes importés. Dans 4 ou 5 ans, toute la France sera touchée.

Moustique tigre (Aedes Stegomiya Albopictus). 22 juin 2016, laboratoire d'Ecologie Microbienne du CNRS de Lyon, France.
Moustique tigre (Aedes Stegomiya Albopictus). 22 juin 2016, laboratoire d'Ecologie Microbienne du CNRS de Lyon, France. © Getty / Jean-Marie HOSATTE/Gamma-Rapho

Appelé moustique tigre car son corps est rayé (mais aussi probablement parce qu'il fait peur), sa population devrait atteindre un pic cet automne en France.

Astrid Schuhbauer, biologiste dans un laboratoire Allemand spécialisé dans la lutte contre les insectes sans produits chimiques, nous en parle.

Où le trouve-t-on en France ?

51 départements ont été classés cette année en vigilance rouge.

9 nouveaux départements se sont ajoutés cette année : la Charente-Maritime, la Côte d'Or, l'Essonne, la Nièvre, la Loire, Paris, le Puy-de-Dôme, la Seine-et-Marne et la Seine-Saint-Denis.

A-t-il déjà transmis des maladies en métropole ?

Cette année , 401 cas de dengue, 38 cas de Chikungunya, et 5 cas de virus Zika ont été comptabilisés. Attention, le moustique tigre aime l’automne, car les conditions météo sont pour lui idéales !

Comment se protéger ?

La solution la plus simple : la moustiquaire. On peut aussi mettre des vêtements couvrants. Vous avez compris, ces moustiques aiment l’eau. Donc on évite les eaux stagnantes.

On peut aussi utiliser des répulsifs, mais en dernier recours car ces produits restent toxiques. Il y a une autre solution, des pièges : un imitateur d'odeurs et de chaleur corporelle qui attirent le moustique puis le capture dans un filet où il meurt.

Que faire si on est piqué ?

Il ne faut pas être alarmiste, ce moustique n'est pas forcément dangereux : pour qu'il transmette des maladies virales, il faut d'abord qu'il pique quelqu'un de contaminé.

Si vous avez été piqué, les médecins conseillent de désinfecter la piqûre.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.