Les pharmacies vont peut-être bientôt vendre des médicaments high-tech qu’elles fabriqueront elles-mêmes

Les médicaments, on les achète en boites. Parfois il y en a trop, et ils ne sont pas toujours exactement dosés pour les patients à qui on les prescrit. Cela risque de changer.

En effet, les pharmacies vont peut-être bientôt vendre des médicaments high tech très personnalisés qu’elles fabriqueront elles-mêmes avec des imprimantes 3D. Cette nouvelle technique est développée à l'université du Michigan. Elle permet de proposer des doses très précises, à partir de l’évaporation de molécules actives

Le processus ne nécessite aucun solvant ni aucun additif. Les chercheurs ont testé leur méthode avec des médicaments anti-cancer : celui imprimé en 3D était aussi efficace qu'un médicament classique.

En août 2015, la FDA, en charge du contrôle et de la réglementation du médicament aux États-Unis, a donné son accord pour un antiépileptique fabriqué en 3D. Ce médicament est désormais disponible.

Dans le reste de l'actualité scientifique

  • Des centaines d’espèces d’animaux marins ont traversé l’océan Pacifique, sur des embarcations inattendues

C’est une curieuse arche de Noé qui a été découverte aux Etats Unis. Plusieurs centaines d’espèces ont traversé le Pacifique, agrippés au débris du tsunami de 2011. L’article a été publié la semaine dernière dans la revue Science, elle est signée par des chercheurs de l’université de l’Etat de l’Oregon.

289 espèces ont été découvertes sur la côte ouest des Etats-Unis sur des radeaux de fortune en provenance du Japon. Parmi ces voyageurs opportunistes des moules, des vers, des crustacés et des limaces de mer. Les chercheurs sont étonnés que ces organismes aient pu survivre pendant la traversée sur des morceaux de bouées, de caisses de navires, des bouts de plastique...

Aucune des nouvelles espèces repérées ayant débarqué sur la côte ouest des Etats-Unis ne semble s'être implantée pour l'instant.

  • La chanteuse était un homme

Une momie égyptienne du musée russe de l'Ermitage, que l’on pensait être celle d'une chanteuse, s'est avérée être un homme... castré !

Cette découverte a même donné lieu il y a quelques jours à une conférence de presse au célèbre musée de Saint-Petersbourg.

Ce qui a surpris les experts, c’est qu’un homme ait pu être castré, car cela n’était pas une pratique courante en Egypte ancienne. Il s’agirait même là d’un cas unique. La "chanteuse", date du premier millénaire avant notre ère.

Les 8 momies du musée de l’Ermitage ont été radiographiées dans un hôpital de Saint-Pétersbourg. L’homme que l’on pensait être une femme était âgé de 35 à 40 ans, d'une taille d'un mètre soixante, et il avait donc été castré.

Selon le médecin de l’hôpital qui a participé aux analyses, "l'homme a souffert de maladies des articulations mais il avait des très bonnes dents, sans aucun carie".

  • Le cacatoès noir est super bon en percussion

Des cacatoès noirs, observés par des chercheurs de l’université nationale d’Australie, sont capables comme les êtres humains, d'utiliser des instruments pour produire des rythmes. Ces recherches ont été publiées cet été.

Dans le nord de l’Australie, les chercheurs ont vu 18 cacatoès noirs mâles fabriquer leur instrument : un bout de branche qu’ils effeuillent et coupent pour obtenir une longueur de 20 centimètres, ou une graine qu’ils taillent avec leur bec.

En frappant avec ces instruments une branche ou un arbre creux, ils produisent un rythme très réguliers. Les scientifiques pensent que ces sons sont vraiment destinés à produire de la musique. Les cacatoès jouent seuls, et surtout quand une femelle est dans les parages.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.