Le 10 avril, une photo faisait la une de tous les journaux, celle d’un trou noir. Fabienne Chauvière fait le point sur cette image avec l'astrophysicien Aurélien Barrau, le scientifique fait aussi part de son engagement pour l'environnement.

Le 10 avril, une photo faisait la une de tous les journaux, celle d’un trou noir.
Le 10 avril, une photo faisait la une de tous les journaux, celle d’un trou noir. © AFP / EYEPRESS NEWS / EYEPRESS

Un rond sombre au milieu d’un halo brillant  : pour la première fois dans l’histoire de l’astronomie, une équipe de scientifiques a pu montrer, grâce à une combinaison de télescopes, l’image d’un trou noir. 

Ce qui est merveilleux, c’est que cette photo confirme de façon remarquable le modèle théorique.

Selon l'astrophysicien Aurélien Barrau, cette photo « nous a d'abord appris que l'on pouvait encore s'émouvoir en regardant le ciel »

Aurélien Barrau est astrophysicien spécialisé dans la physique des astroparticules et des trous noirs, il travaille au laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS à Grenoble. 

Dans le petit monde de l’astrophysique, le nom d’Aurélien Barrau est devenu incontournable, il définit ce qu'est un trou noir au micro de Fabienne Chauvière.

Aurélien Barrau est un grand scientifique qui s’est aussi fait connaitre pour son engagement en faveur de l’environnement. 

Il signe un petit ouvrage qui vient de paraître, chez Michel Lafon, Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité. 

Il dit que la vie, sur Terre, est en train de mourir. L'ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L'ignorer serait aussi insensé que suicidaire.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.