Les recherches d'Isabelle Oswald nous concernent tous, nous, consommateurs ; cette scientifique, qui dirige une équipe de chercheurs à Toulouse, a consacré toute sa vie à des champignons… assez particuliers.

Isabelle Oswald, Grand prix de la recherche agronomique 2018, spécialiste des mycotoxines .
Isabelle Oswald, Grand prix de la recherche agronomique 2018, spécialiste des mycotoxines . © Maxppp / DDM - NATHALIE SAINT-AFFRE/PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI

En effet, nous sommes souvent confrontés sans le savoir, à travers ce que nous mangeons, aux mycotoxines, des champignons dont les effets sont sous estimés.

Les mycotoxines existent depuis longtemps et elles ont été la cause de pathologies spectaculaires chez l’homme. Des phénomènes collectifs, que l’on a longtemps qualifié de sataniques, ont probablement pour origine des mycotoxines. 

À travers nos aliments, nous sommes exposés à de multiples contaminants, même à des doses très faibles. Que provoque l’ingestion de plusieurs mycotoxines différentes ou l’ingestion de mycotoxines avec d’autres substances qui peuvent générer ce que l’on appelle des effets cocktails ?

Il est difficile d'éviter ces champignons toxiques : on estime que en France, la moitié des aliments que nous avalons en contiennent.

Isabelle Oswald a reçu le Grand prix de la recherche agronomique des Lauriers de l’Inra pour l’ensemble de sa carrière, ayant contribué d’une manière exceptionnelle au rayonnement de la recherche agronomique.

Les invités
  • Isabelle OswaldDirectrice de recherche dans l'unité Toxicologie alimentaire du centre INRA Occitanie-Toulouse
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.