Fabienne Chauvière reçoit Stéphanie Thiébault.

Archéologie environnementale de la France
Archéologie environnementale de la France © Radio France

Stéphanie Thiébaul t est paléobotaniste. Certains se vantent de lire dans les boules de cristal ou le marc de café. Elle, lit dans les charbons de bois. Une activité très sérieuse qu’elle mène depuis plus de 20 ans, et qui lui permet de redessiner les paysages, les plaines et les forêts des hommes de la préhistoire, ou de raconter de quel bois se chauffaient les Parisiens au Moyen Age.

Stéphanie Thiébault est une des rares chercheuses à pratiquer l’anthracologie. Lorsqu’elle a débuté, dans les années 80, cette spécialité était en train de naître. Aujourd’hui, les techniques les plus pointues peuvent tirer d’un crotichon de charbon de bois, pour reprendre l’expression de cette chercheuse, des informations très variées. Elles sont relatives au climat, aux espèces botaniques, à la pluviométrie, la sécheresse, l’élevage, la culture….

Stéphanie Thiébault s’est spécialisée dans les relations que les hommes entretiennent avec leur environnement depuis 15 000 ans environ. Elle peut reconstituer les champs cultivés, la physionomie d’une forêt.

Aujourd’hui la dame ne fréquente presque plus son laboratoire, ni les sites de fouilles qu’elle aime tant. Stéphanie Thiébault a été nommée il y a quelques mois directrice de l’un des 10 instituts du CNRS : l’institut écologie et environnement.

Portrait aujourd’hui d’une femme qui se passionne pour le sujet, depuis l’adolescence…

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.