L’histoire de l’humanité est inscrite dans nos gènes et la technologie permet aujourd’hui de lire cette histoire. L’ADN des populations actuelles peut raconter notre histoire, toute l’histoire des hommes, sur 7 millions d’années, explorer notre passé.

Dessin représentant des hommes de Cromagnon (Homo Sapiens Sapiens)
Dessin représentant des hommes de Cromagnon (Homo Sapiens Sapiens) © AFP / Leemage

Nous avons en France une grande spécialiste du sujet : Evelyne Heyer

Evelyne Heyer est professeure en anthropologie génétique au Muséum National d’Histoire Naturelle. Cette femme passionnée et passionnante signe un ouvrage qui vient de paraître chez Flammarion : L’odyssée des gênes.

On peut dater plus précisément quand homo sapiens est sorti d’Afrique, ou de quel pays sont issus les descendants d’esclaves. Bref, les gènes sont une archive de l’histoire des peuples.

Cette exploration du passé par les gênes est une chose assez récente

Très récente, car il faut réussir à lire l’ADN : le séquençage tel qu’on le connait aujourd’hui était impossible il y a 20 ans.  Il a aussi inventé des formules mathématiques, qui couplées à la puissance de calcul des ordinateurs permet de remonter le temps. Il faut aussi pouvoir collecter de l’ADN sur le terrain, dans des lieux souvent improbables.

Grâce aux gènes, on sait quand se sont croisés Néandertal et Sapiens, et même combien de rencontres charnelles ont donné lieu à des naissances ! Les gênes racontent beaucoup, même des choses auxquelles les scientifiques n’avaient pas pensé.

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés