C’est en tous cas l’idée d’un célèbre chercheur Italien qui a créé un laboratoire unique au monde.

Et si les plantes avaient beaucoup à nous apprendre ?
Et si les plantes avaient beaucoup à nous apprendre ? © Getty / Danas Grudinskas

Stefano Mancuso dirige le laboratoire international de neurobiologie végétale qu’il a fondé à Florence. Il est le premier à avoir montré que les racines des plantes peuvent réagir de façon intelligente, s’orienter, faire communiquer les espèces entre elles…

Dans son dernier livre La Révolution des plantes, qui vient de paraître chez Albin Michel, il dévoile les formidables capacités des végétaux.

Elles sont dotées de la vue, de l’ouïe, de l’odorat avec des milliers de petits récepteurs, des racines jusqu’aux feuilles,  du toucher et du goût. 

Stefano Mancuso explique que les plante n’ont peut-être  pas de cerveau mais qu’elles ont de la mémoire. Il a fait pas mal d’expériences qui le prouvent, dans son laboratoire. Les plantes savent aussi se défendre : elles produisent des composés chimiques qui peuvent influencer le comportement des animaux. Elles peuvent ainsi les attirer et les manipuler.

Les invités
  • Stefano Mancusoprofesseur à l’Université de Florence et membre de l’Accademia dei Georgofili. Il dirige le Laboratoire Internationale de Neurobiologie Végétale
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.