Des chercheurs américains ont entrainé quatre porcs de deux espèces différentes à manipuler un joystick avec leur museau. Puis, ils leur ont appris à faire le lien avec ce qui se passait sur l'écran devant eux.

Des cochons se sont montrés capables d'apprendre à jouer à des jeux vidéo.
Des cochons se sont montrés capables d'apprendre à jouer à des jeux vidéo. © Getty / Andy Sacks

On sait déjà que les cochons sont capables de reconnaître certains mots et même d'utiliser des miroirs pour trouver de la nourriture cachée.

D’après cette nouvelle étude, les cochons sont stimulés par une récompense sous forme de nourriture, mais aussi par des encouragements vocaux ou des caresses. 

Pour mieux comprendre les cochons, les chercheurs veulent aller plus loin. Ils vont essayer d’utiliser des symboles pour communiquer avec eux, comme cela a déjà été fait avec des primates.

La solitude ferait grossir le cerveau !

Les personnes qui se sentent seules ont un cerveau différent de celui des autres, c’est le résultat d’une étude qui vient d’être publiée.

Plusieurs travaux  ont déjà montré que le sentiment d'isolement peut être  lié à l'hypertension, à la baisse et des défenses immunitaires, ou même à la maladie d'Alzheimer. Mais la solitude modifierait aussi le cerveau pour le rendre plus connecté et plus riche en matière grise.

Une découverte étonnante ! Comment les chercheurs sont-ils arrivés à cette conclusion ? 

Une équipe de chercheurs de l'université McGill, au Canada, a mené la plus vaste enquête sur le sujet. Les données de  40.000 personnes ont été étudiées, et les chercheurs ont comparé les IRM de personnes se sentant seules, avec celles d’autres participants.

Dans notre cerveau, nous avons tous un réseau cérébral « par défaut », qui entre en action quand on rêvasse, quand on pense au passé ou quand on imagine l’avenir. Et bien chez les personnes seules, les connexions sont plus intenses dans ce réseau et la substance grise y est plus volumineuse.

Pour les chercheurs,  les personnes qui se sentent seules ont tendance à intérioriser leurs pensées, ou imaginent des interactions sociales fictives. La solitude renforcerait l'imagination. 

Cerveau toujours, la sieste serait bourrée de vertus !

Selon une nouvelle étude chinoise,  la sieste permet une meilleure flexibilité mentale après un certain âge.

2 214 personnes de plus de 60 ans ont été étudiées. Eh bien, les volontaires faisant régulièrement des siestes au milieu de la journée avaient un  langage est plus fluide, une mémoire plus performante, et un  système immunitaire renforcé. Selon les chercheurs, un malade voit sa réponse immunitaire régulée grâce à la sieste.

Lorsque nous vieillissons, faire régulièrement des siestes est un acte bénéfique pour notre santé  mentale, mais aussi physique 

Comment réduire de 66 % les crottes de chien ?

La plupart des chiens mangent des croquettes industrielles déshydratées.

Des chercheurs de l'université de l'Illinois viennent de comprendre que cette nourriture augmente le volume des excréments. Des chiens ont été nourris en alternant quatre types de régime tous les 28 jours : des croquettes, des aliments industriels frais et deux régimes à base de bœuf, carottes, poulet, brocolis, riz.... 

Les croquettes étant beaucoup moins bien digérées, les chercheurs ont constaté que les chiens nourris avec ces aliments doivent manger beaucoup plus et produisent donc entre 2 et 3 fois plus de crottes qu'avec les pâtées industrielles ou de  la nourriture faite maison.

Le volume des déjections est aussi lié au microbiote, qui a une influence sur la fermentation et la digestion.

Alors comment on nourrit son chien ?

Une alimentation équilibrée pour chien doit être composée d'environ un tiers de viande, un tiers de céréales et un tiers de légumes, avec en plus des huiles riches en acides gras. Préparer un repas sain et équilibré tous les jours demande donc certaines connaissances. Entre passer son temps en cuisine et ramasser les crottes, il faut donc choisir. 

L'équipe
Contact