Une "bible" de la paléoclimatologie, a été publiée, sous la direction de Gilles Ramstein, chercheur au laboratoire des sciences du climat et de l’environnement, un laboratoire mixte CEA, CNRS, Université de Saint-Quentin.

Fossile d'ammonites à El Torcal de Antequera, une réserve naturelle de la chaîne de montagnes dans la province de Malaga en Andalousie, Espagne.
Fossile d'ammonites à El Torcal de Antequera, une réserve naturelle de la chaîne de montagnes dans la province de Malaga en Andalousie, Espagne. © Getty / Burak Cingi / Redferns

Une bible destinée aux scientifiques. Dans le domaine, de la paléoclimatologie, la France joue depuis plusieurs décennies un rôle majeur.

Cette discipline  a pour but de reconstituer les conditions climatiques ayant régné à la surface de la Terre dans le passé et à expliquer leur évolution

Et on peut reconstituer les climats de très lointains passés ?

Oui, on peut remonter sur des milliards d’années. Et pour ce faire, les scientifiques se transforment en enquêteurs. Les techniques utilisées dépendent de l’époque étudiée.

Les climats du passé se lisent aussi au fond des océans, dans les sédiments marins, dans les roches.

On dit souvent que la terre a eu des coups de chaud et des coups de froid

Et que le climat a été bien différent de celui que l’on connait aujourd’hui, c’est vrai. Par exemple, pendant des millions d’années, la terre a connu une période pendant laquelle elle était totalement glacée. En revanche, à l’époque des dinosaures, les calottes polaires n’existaient pas.

Il y avait  une forte concentration  de CO2 à l’époque des dinosaures, est-ce que cela veut dire qu’il ne faut pas s’inquiéter ? Car on sait que les concentrations en gaz carbonique augmentent actuellement.

Gilles Ramstein explique même que la terre a connu une situation semblable à celle que l’on connait aujourd’hui  il y a bien longtemps. Mais à cette époque, le niveau de la mer était 15 mètres plus haut ! Le niveau  de CO2 dans l’atmosphère actuellement, est le même qu’il y a 3 millions d’années.

Le chercheur rappelle que jamais, dans l’histoire de notre planète, le changement de climat n’a été aussi rapide. Il parle même de fulgurance.

La Paléoclimatologie peut apprendre comment la Terre s’est  remise des changements climatiques. Depuis 3,7 milliards d’années, cela a toujours été compatible avec la vie.

Mais elle n’explique pas quelles espèces résisteront au changement que nous connaissons aujourd’hui.

Le dernier livre de Gilles Ramstein Le climat en 100 questions, écrit par Sylvestre Huet, est paru aux éditions Tallandier.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.