Des chercheurs du CNRS, de l'ENS et d'Aix-Marseille Université ont trouvé comment visualiser les représentations mentales qu’on a des gens.

Des collègues de travail très heureux de se dire bonjour au bureau.
Des collègues de travail très heureux de se dire bonjour au bureau. © Getty / Luis Alvarez

L'intonation vocale est à la base de la perception que l’on a des gens. A partir des paramètres acoustiques d’une voix, on émet même sans le vouloir, des jugements.  

Les chercheurs ont mis au point une technique informatique. Ils ont généré des milliers de versions du mot bonjour, et les ont fait écouter. Ils en ont déduit l'intonation du « bonjour » sincère. Pour paraître déterminé, le mot doit être prononcé avec une hauteur descendante, plus marquée sur la deuxième syllabe. Au contraire, pour être perçu comme digne de confiance, la hauteur doit monter rapidement à la fin du mot.

Les chercheurs sont donc désormais capables de visualiser le « code » utilisé par les gens pour juger de la voix des autres. La méthode mise au point pourrait plus généralement aider à identifier la représentation des émotions.

L’empathie est génétique.

Selon des chercheurs anglais et français qui ont travaillé ensemble, l’empathie n’est pas que le résultat de notre éducation. L’empathie c’est  pouvoir comprendre les pensées et les sentiments de l’autre. 

Il y a 15 ans, des chercheurs ont montré que certains d'entre nous sont plus empathiques que d'autres, et que les femmes, en moyenne, sont légèrement plus empathiques que les hommes. 

Une nouvelle étude, avec analyse d’ADN, qui porte sur 46 000 personnes volontaires, montre que les facteurs génétiques jouent un rôle important. Mais si les femmes sont plus emphatiques que les hommes, ce sont les influences hormonales qui en seraient peut être la cause. Enfin, les chercheurs ont observé que les variants génétiques associés à une plus faible empathie sont également associés à un risque plus élevé d’autisme.

Que mangeaient les dinosaures ? 

Leur menu vient d’être révélé, grâce au calcium. Il y a une centaine de millions d'années, en Afrique du nord, régnaient les grands dinosaures géants et les grands crocodiles. Des chercheurs français ont étudié des fossiles du Niger et du Maroc. Ils ont mesuré le calcium de leurs dents et de leurs écailles. Le calcium provient exclusivement de l’alimentation

Grâce à cette méthode, les chercheurs ont compris que les grands dinosaures carnassiers se nourrissaient de dinosaures herbivores. Certains fossiles exceptionnels, présentant des traces de morsure ou un contenu stomacal, avaient déjà livré des indices sur l'alimentation des dinosaures ; mais ces témoignages restent rares. La méthode isotopique du calcium offre bien plus de données sur les habitudes alimentaires.

Un nouvel hôtel va être construit.

Un hôtel avec vue sur des milliers d’étoiles. Il sera en orbite autour de la Terre. Une société américaine a ce projet fou d’hôtel dans l’espace, et a déjà ouvert les pré-réservations. 

Les premiers séjours sont prévus en 2022. La note est assez salée : 9,5 millions de dollars, préparation comprise. Cette préparation durera 3 mois. Actuellement, les astronautes se préparent pendant 2 ans. Sur place, les touristes pourront observer des aurores boréales à travers les nombreuses fenêtres. 

On ira peut être demain dans l'Espace, comme on partait hier pour un trek dans l'Himalaya. Le lancement de l’Hotel Aurora est prévu en 2021.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.