Fabienne Chauvière accueille l'astrophysicienne Anne-Marie Lagrange.

Beta Pictoris est une étoile, un soleil presque deux fois plus massif que le notre, située à 60 année lumières de chez nous… Elle peut être vue, à l’œil nu, depuis l’hémisphère sud.

Cette étoile, une parmi les milliards qui peuplent notre galaxie, fait partie du quotidien d’Anne- Marie Lagrange depuis plus de 25 ans. Cette planétologue a commencé par lui consacrer sa thèse. Quelques chercheurs qui avaient remarqué un drôle de disque de gaz autour de Beta Pictoris, sans en expliquer la cause, se penchaient déjà sur son cas.

Anne-Marie Lagrange émet une hypothèse : elle pense qu’une planète en est à l’origine, mais les interprétations de la jeune thésarde ne sont pas vraiment prises au sérieux par la communauté scientifique.

L’avenir lui donnera pourtant raison.

Il faut dire que 25 ans plus tard, la perception, la compréhension que l’on a de l’univers a beaucoup évolué.

En 1995, deux Suisses découvrent une première planète à l’extérieur du système solaire. C’est ce que l’on appelle une exoplanète.

Anne-Marie Lagrange , astrophysicienne au CNRS a été élue femme scientifique de l’année 2011. 25 ans après sa thèse, elle est devenue une des meilleures spécialiste mondiale des exoplanètes. Elle est à l’origine de la première image directe d’une planète lointaine. Et cette planète, dont la masse atteindrait 9 fois celle de Jupiter, tourne autour de… Beta Pictoris.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.