Fabienne Chauvière accueille Michel Spiro.

Représentation graphique d'une collision proton-proton réalisée dans un accélérateur de particules pour faire apparaître le boso
Représentation graphique d'une collision proton-proton réalisée dans un accélérateur de particules pour faire apparaître le boso © Radio France

Il y a moins d’un an, était annoncée une découverte historique. Une découverte attendue depuis 50 ans : celle d’un nouveau type de particule dont le nom est désormais célèbre : le boson de Higgs. C’est dans le grand accélérateur de particules du CERN à 100 mètres sous terre que le boson de Higgs, issu d’un choc, s’est présenté aux chercheurs.

Cette particule élémentaire va ouvrir de nouvelles perspectives dans la compréhension des ultimes secrets de la matière, dans la compréhension du Cosmos.

Sans Michel Spiro , cette particule aurait pu se faire désirer encore longtemps. C’est sous sa présidence, qu’a été prise la décision de construire le LHC, ce grand anneau de plus de 26 kms de circonférence où sont envoyés des paquets de protons les uns contre les autres à une vitesse proche de la lumière.

Michel Spiro est un pionnier du domaine des astroparticules, qui font le lien entre l’infiniment petit et l’infiniment grand. Il est le découvreur de particules dites intermédiaires qui lui ont valu d’être le lauréat de nombreux prix.

Michel Spiro est un homme discret et très attentif aux questions qu’on lui pose. Il occupait jusqu’en janvier dernier le prestigieux siège du président du conseil du Cern.

Il n’oubliera jamais le mois de juillet 2012. Il s’est retrouvé au cœur de l’histoire, quand a été annoncée la fin d’une aventure scientifique incroyable.

L’accomplissement d’une quête débutée dans les années 60.

Michel Spiro a écrit avec Gilles Cohen Tannoudji « le Boson et le chapeau mexicain » Le livre vient de sortir chez Folio Essais.

Les liens

le site du CERN

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.