Fabienne Chauvière reçoit l'astronome Jean Lilensten .

Rediffusion de l'émission du 12 avril.

Les aurores boréales sont des phénomènes naturels qui n’ont jamais laissé indifférents ceux qui ont eu la chance de les observer.

De sa voix douce, Jean Lilensten , astronome au laboratoire de planétologie de Grenoble les décrit dans des explosions de vert, de rose, de mauve et de pourpre. Son enthousiasme est tel que l’on n’a qu’une envie : le suivre en Laponie, à Tromso, et s’émerveiller à ses côtés.

Aurore
Aurore © Radio France / Laboratoire de planetologie de Grenoble Pierre Volcke

S’émerveiller mais pas seulement, car les aurores boréales sont pour Jean Lilensten porteuses de messages issus du soleil. Elles lui permettent de comprendre l’activité de notre étoile, et aussi d’en prévoir les conséquences sur les atmosphères des planètes. Pour les terriens, une forte activité solaire peut mettre en péril des satellites, perturber les communications téléphoniques, et même faire fondre des transformateurs électriques. Jean Lilensten est un pionnier de la météorologie solaire. Les industriels qui s’intéressent à ses travaux sont aujourd’hui légion, mais il a le succès modeste. Il préfère mettre en avant le travail d’équipe ou les étudiants qui ont choisi de faire une thèse à ses côtés.

Et c’est avec le sourire, encore et toujours, qu’il présente une invention qui a permis à plus de 65 000 personnes de contempler des aurores boréales sans prendre l’avion : cette invention s’appelle Planeterella , qui tient dans le coffre de la petite voiture de Jean Lilensten, et qui lui a valu le prix européen Europlanet .

Pour reprendre le titre de son dernier livre, paru aux éditions de la Martinière, voici le portrait d’un …chasseur d’aurores.

Les liens

La PLANETERRELLA

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.