Dans trois semaines, le rover Persévérance devrait arriver sur Mars. Persévérance va collecter des échantillons sur Mars. Les scientifiques comme Michel Viso, responsable de l’exobiologie au CNES, le Centre National d’Etudes Spatiales, attendent ce moment avec une grande impatience.

Présentation du rover Persévérance qui va collecter des échantillons sur Mars à la Cité de l’Espace à Toulouse le 30 juillet 2020.
Présentation du rover Persévérance qui va collecter des échantillons sur Mars à la Cité de l’Espace à Toulouse le 30 juillet 2020. © AFP / d'Adrien Nowak / Hans Lucas

Les échantillons qui vont être collectés par Persévérance devraient arriver sur Terre, si tout se passe bien en 2031. Dans 10 ans.

Mais on se prépare déjà à ce retour tant attendu. Car dans les échantillons de la planète rouge, il y aura peut-être des choses totalement inconnues sur Terre.

Le rover Persévérance voyage actuellement vers notre planète voisine, où se trouve déjà le rover Curiosity, et son arrivée est prévue le 18 février. Avant l’été, Persévérance  va se mettre au travail. Il va se déplacer, forer, collecter. 

Des missions sont actuellement en préparation pour aller récupérer les précieuses collectes. 33 devraient revenir sur Terre.  Décollage prévu de deux missions en 2026. Si tout se passe bien, les échantillons arriveront chez nous en 2031.

Et la France a contribué à cette mission. Le Cnes a construit avec le CNRS, un instrument essentiel, Supercam.

En quoi cette mission est-elle si importante ?

On en attend beaucoup. Une meilleure connaissance de notre planète voisine mais surtout la réponse peut être à une question essentielle, métaphysique, philosophique : sommes-nous seuls dans l’univers ?

Car, s’il y a ou s’il y a eu de la vie sur Mars, il y en a aussi ailleurs. On attend donc le 18 février avec impatience

Et le moment va être impressionnant. Persévérance voyage actuellement dans son vaisseau à la vitesse de 20 000 km/h. Parti en juillet, Il a accompli les trois quart du chemin. 

Dans 26 jours, quand il va atterrir, il n’y a pas encore ce mot Amarsir, il va devoir ralentir, sa vitesse va passer à  5km/h. Tout cela va se faire en 7 minutes, les scientifiques parlent déjà des 7 minutes de la terreur.

L’atterrissage de Persevérance, c’est  le 18 février, et sur la page du 6/9, un lien pour suivre l’évènement en direct sur la chaine Youtube du CNES : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le lien aussi vers le site de la Nasa consacré à cette mission.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Contact