La Fondation Bettencourt soutient et encourage les chercheurs, les équipes et les instituts de recherche et vient de récompenser Yves Gaudin de l’Institut de Biologie Intégrative de la Cellule de Gif-sur-Yvette. Il mène des recherches sur la rage.

illustration du virus de la rage qui pénètre un système nerveux
illustration du virus de la rage qui pénètre un système nerveux © Getty / KATERYNA KON/SCIENCE PHOTO LIBRARY

La rage existe donc toujours, et elle est responsable de plus de 50 000 décès chaque année. Quand on parle de la rage, on pense forcément à Pasteur… et à l’invention du vaccin. L’incubation pour la rage peut être de  quelques semaines mais aussi de plusieurs années

Quelles sont les recherches menées par Yves Gaudin ?

A l’Institut de Biologie Intégrative de la Cellule de Gif-sur-Yvette, Yves Gaudin et son équipe étudient les cellules infectées par le virus de la rage et plus particulièrement les usines virales qui sont  à l’origine de la réplication du virus de la rage. 

Les travaux de recherche d’Yves Gaudin et de son équipe permettront de mieux comprendre les mécanismes de formation et le fonctionnement de ces usines virales. Ils pourront contribuer à ouvrir de nouvelles perspectives de stratégies antivirales.

Dans l’immédiat, elles ne mènent pas à des applications directes, mais des perspectives intéressantes, vous l’avez entendu pour la rougeole, les oreillons ou Ebola.

Yves Gaudin fait de la recherche fondamentale et c’est pour lui. Yves Gaudin a donc reçu cette semaine le Prix Bettencourt pour la recherche française.

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.