Fabienne Chauvière nous présente l'actualité scientifique de la semaine.

Une chèvre de face qui sourit.
Une chèvre de face qui sourit. © Getty / PhotoAlto/Odilon Dimier

Il parait qu’il faut sourire devant les chèvres !

Une récente étude révèle que les chèvres peuvent distinguer les expressions faciales humaines. 

L’intelligence des chèvres serait comparable à celle des chiens. Des chercheurs de l’Université de São Paolo au Brésil viennent même de découvrir qu’elles peuvent  lire sur nos visages. Les scientifiques ont étudié les comportements de 35 chèvres, à qui on a proposé des friandises devant des photos de visages souriants ou grimaçants. Les chèvres préféraient presque toujours s’orienter vers le visage souriant. Les chèvres réagissent donc à certaines expressions comme la colère ou le bonheur. Si vous voulez entrer en contact avec une chèvre : souriez lui!

Et voici maintenant un argument supplémentaire pour prendre plus de vacances…

Les vacances feraient vivre plus longtemps

Selon une étude finlandaise qui s’est étalée sur 40 ans : le manque de vacances est dangereux, même si on a adopté un mode de vie très sain, avec du sport et une bonne alimentation. Une étude présentée lors d’un congrès à Munich fin Août. 

En 1974 ont été recrutés 1.222 hommes en bonne santé, nés entre 1919 et 1934, mais avec un facteur de risque cardiovasculaire. Ils ont été séparés en deux groupes. Une moitié a été très suivie, on les a incités à faire du sport, à manger sain. Leur risque de maladie cardiovasculaire a baissé.

Mais au bout d'une quinzaine d'années, bizarrement, il y avait plus de décès dans ce groupe! Les chercheurs se sont alors rendu compte que c’était la durée des vacances qui était liée au risque de décès. Les hommes avec des vacances plus courtes travaillaient plus et dormaient moins. 

On a compris l’origine des pois de la coccinelle.

Mais d’où viennent ses motifs ? On a tous cru un jour que le nombre de points indiquait l’âge de l’insecte. Oubliez çà, il ne s’agit qu’une légende.

Des chercheurs de l’INRA et du CNRS ont identifié les variations génétiques responsables des différents motifs des coccinelles. Certaines coccinelles ont des ailes noires avec deux gros points rouges. D’autres sont décorées d’une douzaine de petits points. À l’inverse, certaines coccinelles sont rouges avec des points noirs. Il y a plus de 200 formes de coloration à travers le monde. C’est un gène qui est à l’origine de ces motifs. Des variations d’activation d’un seul gène peuvent générer une infinie diversité de motifs colorés.

Une application reconnue comme moyen de contraception aux Etats Unis

L'autorité de santé américaine vient de reconnaître une application smartphone comme contraceptif. Elle serait plus efficace que la pilule ou le préservatif. Les États-Unis ont délivré à l'application Natural Cycles l'autorisation de faire de la publicité en tant que moyen de contraception, au même titre que la pilule ou le préservatif. 

Les États-Unis se sont basés sur une étude clinique portant sur 15.570 femmes ayant utilisé l'application pendant huit mois. Il en ressort un taux d'échec d'à peine 1,8 %, bien meilleur que les autres formes de contraception. Il parait que l'algorithme utilisé pour calculer les jours d’ovulation est aussi précis qu'une échographie

Natural Cycles est basée sur le fait que la température du corps, qui augmente de quelques dixièmes de degrés après l'ovulation. Journée verte, on peut avoir un rapport sexuel ; journée rouge, il faut employer un moyen de contraception ou s'abstenir. 

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.