Jean-Louis Fellous dirige aujourd’hui le comité mondial de la recherche spatiale, le Cospar. Le Cospar organise les travaux en relation avec l'exploration spatiale. Ce scientifique est un spécialiste des satellites, des objets qui sont essentiels lorsqu’il s’agit d’étudier le climat.

Or, le climat est le sujet qui occupe les jours et les nuits de Jean Louis Fellous depuis plus de 40 ans. Depuis qu’il a décidé d’abandonner un rêve : celui de devenir guitariste professionnel.

Jeune physicien de l’atmosphère, il a commencé à s’intéresser aux vents qui sont à très haute altitude, et découvre qu’ils sont soumis, comme certaines mers, à des phénomènes de marées.

Puis il s’est penché sur l’étude des océans, et comprend, bien avant nous tous, dans les années 80 qu’un grand bouleversement est en train de menacer tous les équilibres : le réchauffement climatique.

On associe souvent le réchauffement climatique à la hausse des températures dans l’atmosphère. Pour Jean Louis Fellous, la chaleur stockée dans les océans nous promet pire.

Voilà pourquoi il n’a de cesse de parler de la lutte contre le réchauffement climatique. Il est très engagé, aussi bien à titre professionnel qu’à titre privé.

Il est investi dans la préparation de colloques dont le très attendu cop 21 de décembre prochain, mais est toujours présent lorsqu’il s’agit de porter la bonne parole dans les écoles.

Il a écrit plusieurs ouvrages consacrés au réchauffement climatique.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.