Végétation steppique, avec "Onopordum Illyricum", une espèce marquant la transition entre un milieu jadis anthropisé et la steppe de référence de la plaine de Crau, dans les Bouches-du-Rhône. C'est un espace de référence pour la réhabilitation du site de Cossure, un ancien verger industriel abandonné situé au coeur de la Crau sèche.

Ecologie
Ecologie © Radio France / CNRS Photothèque / Kaksonen

En ce moment même à Rio, se déroule le sommet de la Terre, et on avance beaucoup de chiffres qui font mal, comme celui-ci : 2/ 3 des écosystèmes sont dégradés en raison d’une mauvaise gestion.

Les hommes ne sont pas tendres avec la nature. Ils l’utilisent, la maltraitent, et la blessent…

Oh, si on la laisse tranquille, elle pourrait s’en remettre toute seule. Elle est forte, la nature. Mais elle a besoin de temps, de beaucoup de temps.

Alors, des chercheurs ont eu l’idée de lui donner un coup de pouce pour l’aider à retrouver son équilibre, sa biodiversité perdue, ses écosystèmes…

Ainsi est née l’ingénierie écologique.

Cela consiste à utiliser le travail des fourmis par exemple, ou encore à faire nettoyer les eaux polluées par la végétation de la mangrove.

Thierry Dutoit pratique l’ingénierie écologique.

C’est amoureux du vivant sous toutes ses formes est un cas, dans le milieu de la recherche. Il n’est pas bachelier et pourtant, il vient de réussir le concours de directeur de recherches.

Cela dit tout sur les motivations et la passion de cet homme originaire du Nord. Un grand costaud souriant et volubile.

Thierry Dutoit aime se définir comme un Mike Gyver au service de la nature. Il est toujours à la recherche d’idées originales, pour lui faire du bien.

Les liens

CNRS

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.