Fabienne Chauvière reçoit Marc Fontecave.

Marc Fontecave , est un chimiste que les plus grands instituts scientifiques du monde ont courtisé. Mais Marc Fontecave a choisi le Collège de France. Là, derrière les murs anciens et dans un laboratoire high tech, il travaille dans le domaine des énergies renouvelables. Il cherche à copier la nature. En fait il cherche des idées qui lui permettraient de transformer l’eau en hydrogène, avec des panneaux solaires. Il explique que l’hydrogène contenu dans deux litres d’eau pourrait suffire à alimenter une maison en électricité.

Marc Fontecave
Marc Fontecave © Radio France

Marc Fontecave n’est pas un illuminé. Il a publié dans les plus grandes revues scientifiques, et son nom apparaît souvent dans les articles qui évoquent l’énergie du futur.

__

Ce chercheur voudrait aussi réussir à transformer le CO² que l’on rejette, responsable en grande partie de l’effet de serre, pour en faire les carburants de demain. Le CO² deviendrait alors recyclable…

__

Marc Fontecave est chimiste et biologiste. Ce qui frappe lorsqu’on le rencontre, c’est la grande simplicité avec laquelle il parle de ses travaux, et de lui. Ce qui frappe aussi c’est qu’on a l’impression qu’il s’amuse vraiment en travaillant.

Chimie des processus biologiques : une introduction (édits : Fayard)

Chimie des processus biologiques : une introduction  La vie dépend de la capacité des organismes vivants à utiliser efficacement
Chimie des processus biologiques : une introduction La vie dépend de la capacité des organismes vivants à utiliser efficacement © Radio France

La vie dépend de la capacité des organismes vivants à utiliser efficacement le potentiel chimique de leur environnement : le soleil, pour l’énergie, et un certain nombre de molécules accumulées à la surface de la terre (eau, oxygène, dioxyde de carbone, azote, etc.). Pour en tirer parti, il faut les activer, et cela nécessite des modifications électroniques profondes que seuls les ions métalliques permettent. Les métalloenzymes qui réalisent ces activations sont véritablement extraordinaires, et leurs mécanismes d’action d’une très grande subtilité. A l’interface de la chimie et de la biologie, la chimie bio-inorganique est aujourd’hui en pleine expansion. Elle est née du constat relativement récent que la vie n’est pas seulement organique mais aussi « minérale » : il n’y a pas de vie sans métaux.

Les liens

Collège de France

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.