Les colonies d’abeilles disparaissent on le sait, avec des conséquences désastreuses. Yves le Conte cherche les causes de leur dépérissement.

Yves le Conte est un scientifique qui ausculte la vie des abeilles depuis 40 ans. Cet homme dynamique, bavard et passionné est aussi apiculteur depuis sa plus tendre enfance : Yves le Conte reste émerveillé comme au premier jour par la vie des abeilles dans les ruches, et en particulier par leur mode de communication plutôt complexe. Avec son équipe, il a développé des méthodes originales pour étudier ces insectes sociaux : les chercheurs leur peignent des numéros sur le dos, leur collent des petites puces rfid, les filment ou captent leurs phéromones.

Les colonies d’abeilles disparaissent on le sait, avec des conséquences désastreuses. La diversité de l’environnement mais aussi les cultures sont directement impactées puisque les abeilles sont de grandes pollinisatrices.

36% de notre alimentation dépend des abeilles. Yves le Conte cherche les causes de leur dépérissement. Il étudie le varroa, un mini vampire qui les vide, il s’intéresse aux effets des pesticides, au frelon asiatique, qui en est friand. Il a compris que les abeilles peuvent mourir de faim, ou perdre le sens de l’orientation.

A nos coté, un apiculteur a écouté tout l’entretien avec un grand intérêt, et vous entendrez ses questions à la fois pertinentes et pointues à la fin de l’émission. Il s’appelle Rémy Vanbremeersch, il est apiculteur depuis 38 ans, et il a des ruches en ville… et à la campagne.

Mais revenons à Yves le Conte : vous allez découvrir pour commencer, que ce qu’il aime avant tout c’est écouter le bruit de la ruche.

Albert Einstein.

Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.