Fabienne Chauvière accueille Patrick Blanc .

Mur végétal
Mur végétal © Radio France

Patrick Blanc, chercheur au CNRS, est aussi l’homme qui a mis les jardins à la verticale. Si les murs s’habillent de mousses, de feuillages et de fleurs, c’est grâce à lui. Patrick Blanc a signé des œuvres monumentales qui s’élancent vers le ciel, est sur un projet pharaonique de 15 kilomètres de longueur, et vient de recouvrir un mur aveugle de 250 m² en plein cœur de Paris.

Patrick Blanc est un personnage. La mèche vert émeraude assortie à son pull, les ongles longs, le regard espiègle, cet amoureux des sous bois et des boites de nuit raconte qu’il fait pousser les plantes sur les murs depuis l’âge de 10 ans.

Mais il lui faut aussi toutes ses connaissances de botaniste pour réussir ses œuvres. Car si la technique du mur végétal est simple à l’origine, le succès de ses réalisations ne dépend que d’une chose : la bonne plante au bon endroit.

On ne peut pas reproduire à Ryad un mur créé à Paris.

Patrick Blanc est un scientifique qui se fait parfois plasticien. Son bureau repose sur un aquarium de 20 000 litres d’eau. Sur les murs de son logement, des plantes bien sur, mais aussi des lézards, des oiseaux et des grenouilles.

Patrick Blanc est un spécialiste des plantes qui savent vivre de presque rien, notamment de celles qui se développent dans les milieux sombres. Il admire les stratégies qu’elles développent pour survivre dans des milieux parfois très hostiles.

Je vous présente un botaniste voyageur qui n’aime ni la campagne, ni les jardins… c’est peut être pour cela qu’il sait si bien à faire fleurir le béton. Il a réalisé des 100e de jardins verticaux à travers le monde.

Les liens

Patrick Blanc

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.