Nous allons partir au plus profond de la Méditerranée. -100, -120, -140, -144 mètres… des plongeurs ont exploré pendant des heures ces grands fonds, ont vu une faune et une flore inconnues, et ont surtout remonté des échantillons de la plus grande importance.

Marseille 28 juin 2019. Port de la Pointe Rouge. Le plongeur et photographe Laurent Ballesta se prépare pour sa nouvelle expédition Gombessa 5.
Marseille 28 juin 2019. Port de la Pointe Rouge. Le plongeur et photographe Laurent Ballesta se prépare pour sa nouvelle expédition Gombessa 5. © AFP / THÉO GIACOMETTI / HANS LUCAS

Comment ont-ils fait ?

Normalement, à cause de la pression, des paliers de décompression… ces plongées sont impossibles. 

C’est le plongeur photographe Laurent Balesta qui a monté cette expédition, car c’est une expédition.

Avec 3 autres plongeurs, ils sont restés enfermés pendant 4 semaines dans une station pressurisée minuscule. Une méthode utilisée par les scaphandriers qui travaillent pour les plateformes pétrolières. 

Quel était le but de cette extraordinaire expédition ?

Prélever des échantillons pour les rapporter aux scientifiques qui attendaient en surface, et faire des photos de ces lieux inexplorés. A chaque plongée, des images inédites ont été prises d’espèces jamais illustrées vivantes dans leur milieu.

On dit souvent que la méditerranée est polluée... Et elle l’est. Mais selon Laurent Ballesta, elle n’est pas morte. Il dit qu’il y a encore de belles oasis dans le désert. 

Laurent Ballesta et ses collègues ont aussi fait un inventaire des poissons présents à partir de l’adn présent dans l’eau. A -75 mètres, ils ont trouvé une algue d’une longueur qui a surpris les scientifiques : 3m50 !

On n’en est qu’au début des découvertes qui vont être faites dans les laboratoires qui vont étudier les échantillons.

Pour voir les images de cette fabuleuse aventure, il y a sur Youtube 24 épisodes de 2 minutes. Il suffit de taper Gombessa.

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.