Fabienne Chauvière reçoit Danielle Briot .

Pleiades
Pleiades © Radio France

Son premier contact avec le ciel, l’astronome Danielle Briot l’a eu à l’âge de 5 ans. La lecture d’un conte a été déterminante pour sa carrière : une histoire d’amour, entre une comète, et une étoile.

60 années plus tard, lorsque Danielle Briot parle des milliards d’étoiles de notre galaxie, l’émerveillement de l’enfance est intact.

Le regard que cette femme au sourire communicatif porte sur le ciel est scientifique, mais il est aussi emprunt d’émotion.

Une émotion qu’elle n’a de cesse de vouloir partager à travers de multiples conférences, qu’elle va donner jusque dans les prisons. Là, elle raconte les étoiles, les petites, les grosses, les chaudes, les froides, le soleil…. Même si, lui a précisé une détenue, il n’y a pas d’étoiles dans le ciel de Fresnes.

Danielle Briot adore aussi parler de ses derniers travaux. Ils concernent les planètes extrasolaires et la recherche de la vie dans l’Univers.

Depuis la découverte, en 1995 de la première planète à l’extérieur du système solaire, on assiste à un réel regain d’intérêt de la part de la communauté scientifique pour la quête de la vie ailleurs.

Puisque l’on peut aujourd’hui lire la signature de la chlorophylle terrestre sur la surface de la lune, on peut tout imaginer pour détecter des traces de vie sur des planètes très lointaines.

Cela fait un demi-siècle que Danielle Briot s’intéresse au ciel… elle a effectué toute sa carrière au sein du prestigieux observatoire de Paris, et elle n’en revient toujours pas.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.